Lausanne pointe la RIE III pour expliquer son déficit

FinancesLe budget 2019 de la Municipalité avoisine 1,9 milliard de francs. Si le Canton n’anticipait pas la réforme fiscale l’an prochain, la perte serait de 14 millions au lieu de 42

Pour la municipale des Finances Florence Germond, «il y a une dichotomie entre les efforts de la Ville et le fait que cette situation est largement péjorée par des décisions exogènes».

Pour la municipale des Finances Florence Germond, «il y a une dichotomie entre les efforts de la Ville et le fait que cette situation est largement péjorée par des décisions exogènes». Image: Philippe Maeder

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Ces dernières semaines, plusieurs grandes Communes comme Morges, Gland et Rolle ont présenté leur budget 2019 et pointé du doigt l’anticipation de la RIE III cantonale par le Conseil d’État. En cause: la baisse de l’impôt sur le bénéfice des entreprises, inclus dans la réforme. Ce mercredi, au moment de présenter son budget pour l’année prochaine, la Municipalité de Lausanne est montée dans le bateau, affichant une crainte qu’elle a déjà évoquée.

En 2019, les dépenses devraient avoisiner 1,86 milliard de francs et les revenus 1,82 milliard. Résultat: la Ville prévoit un déficit de 42 millions de francs. «Si nous corrigeons ce chiffre en enlevant les effets de l’anticipation de la RIE III et l’augmentation des charges cantonales, il serait de 14 millions de francs», explique le syndic socialiste Grégoire Junod.

Sa collègue de parti Florence Germond, municipale des Finances, embraye: «Il y a une dichotomie entre les efforts de la Ville et le fait que cette situation est largement péjorée par des décisions exogènes, hors de notre champ de compétences, qui grèvent notre budget. Il y a une certaine frustration quand le travail de plusieurs années est effacé ainsi.»

Car Lausanne, avec une dette de plus de 2 milliards de francs, cherche à économiser avec son plan structurel d’amélioration financière (PSAF). Le but: 35 millions d’ici à la fin de la législature. En parallèle, la dette bancaire justement devrait augmenter de 2,5 à 2,68 milliards et l’endettement net de 2 à 2,7 milliards.

Cliquer ici pour agrandir

Malgré cette hausse, la Municipalité estime qu’elle atteint ses objectifs en matière de maîtrise des charges, avec une hausse de 0,4% par rapport au budget 2018. Parmi ses «domaines prioritaires», elle promet notamment d’augmenter le nombre de places d’accueil de jour pour les enfants ainsi que les effectifs de la police. Quant aux revenus, ils baisseront de 0,5%. «Sans effet de la RIE III, l’augmentation des revenus serait de 0,9%», ajoute Florence Germond. Si la fiscalité des personnes morales va baisser de 103,7 à 54,7 millions, les impôts des personnes physiques vont augmenter de 375 à 389 millions.

Alors que d’autres villes prévoient d’augmenter l’imposition des personnes physiques pour contrebalancer la baisse de l’impôt sur le bénéfice, la Municipalité de Lausanne écarte cette option. «Nous n’avons pas touché à notre taux d’imposition depuis les années 90, à l’exception des bascules d’impôts entre l’État et les Communes, explique Grégoire Junod. Notre taux est actuellement de 79 points, alors que la moyenne cantonale est de 68.»

Désormais, la Municipalité attend le déploiement de la RFFA, pour «réforme fiscale et financement de l’AVS», adoptée par le parlement fédéral et menacée par un référendum. «Nous avons toujours dit que si la RIE III cantonale et la réforme fédérale entrent en vigueur ensemble, nous pourrons les encaisser», conclut Florence Germond. (24 heures)

Créé: 10.10.2018, 21h06

Articles en relation

Victime de la RIE III, Rolle envisage la mise sous tutelle

Fiscalité En 2019, les recettes fiscales diminueront de 8,5 millions. Les finances seront à sec. Le syndic tire la sonnette d’alarme. Plus...

Le budget de Morges secoué par la RIE III

Finances La Ville prévoit un déficit «inévitable» de 8,3 millions de francs pour 2019. Plus de la moitié de cette perte est imputée à la diminution de l’impôt des personnes morales. Plus...

Au vu des années difficiles à venir, Morges veut taxer les propriétaires

Morges La Municipalité souhaite modifier l’impôt foncier pour éviter la casse. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.