Le Conseil d'Etat ne veut pas mettre un sou dans les brochures Easyvote

Grand ConseilLe gouvernement laisse les communes financer seules les documents qui vulgarisent les enjeux des votations pour les 18-25 ans.

Les brochures Easyvote sont financées par les communes.

Les brochures Easyvote sont financées par les communes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Grosse déception pour Nicolas Rochat Fernandez. Le Conseil d’État refuse de soutenir la brochure Easyvote: ce cahier explicatif édité quatre fois par année avant les votations populaires, en langage simple et attractif destiné aux jeunes de 18 à 25 ans, ne sera pas envoyé avec le matériel de vote. Et le Canton n’entend pas non plus subventionner les communes qui l’offrent actuellement à leurs jeunes citoyens.

«C’est vraiment dommage, car cette brochure est bien faite et surtout unique en son genre», regrette le député de la Vallée. Le socialiste le déplore d’autant plus que le Grand Conseil avait soutenu son postulat en ce sens, à la quasi-unanimité en 2016. «Pourquoi d’ailleurs avoir attendu deux ans pour y répondre?» demande notamment Nicolas Rochat Fernandez.

Une réponse détaillée sera livrée «prochainement», a expliqué ce mardi, à l’heure des questions, la ministre Jacqueline de Quattro au nom de sa collègue Béatrice Métraux. Cela dit, le Conseil d’État précise déjà qu’il n’est pas question de joindre ces brochures au matériel de vote envoyé aux citoyens. Motif: l’article 19 de la loi sur l’exercice des droits politiques (LEDP) interdit de joindre du «matériel de propagande ou étranger» aux envois officiels. Quant à une participation financière, le gouvernement y renonce «notamment pour des raisons financières».

«L'absentéisme des jeunes est inquiétant»

Un refus sec qui fait bondir le député: «Une loi peut être modifiée, il faut juste le vouloir! dit-il. Quant à un soutien pour aider les communes, il n’aurait pas ruiné le Canton. Je rappelle que le taux d’absentéisme des jeunes lors des votations est inquiétant.» La brochure Easyvote, lancée par la Fédération suisse des parlements des jeunes (FSPJ), est pourtant largement diffusée en terre vaudoise. Septante-deux communes ont décidé d’abonner leurs jeunes citoyens et près de 20 000 brochures ont été envoyées en 2017. Les communes paient un forfait de 6 fr. 90 par jeune, frais d’envoi compris, ou de 3 fr. 75 si elles se chargent de la distribution. D’Yverdon-les-Bains à Ormont-Dessus, d’Avenches à Trélex, des municipalités participent à l’effort pour tenter de faire décoller un vote juvénile qui stagne autour des 30% de participation. La réponse du Conseil d’État attriste Barry Lopez, porte-parole romand d’Easyvote, «d’autant plus que de nombreuses communes attendaient une décision du Canton pour faire le pas». C’est notamment le cas de Lausanne, où le Conseil communal a approuvé le principe de la démarche.

Le Conseil d’État rappelle qu’il soutient d’autres initiatives destinées à stimuler le devoir civique chez les jeunes citoyens. Et de citer notamment la Commission cantonale des jeunes ou les parlements régionaux. Enfin, quelque 1380 jeunes Broyards participent ces jours à un projet de vote blanc sur l’initiative «No Billag». Le Service des communes est associé à l’initiative et n’exclut pas de reproduire cette première ailleurs. Le Conseil d’État prend la «question au sérieux», assure Jacqueline de Quattro. (24 heures)

Créé: 14.02.2018, 08h10

Articles en relation

«C’est un outil efficace pour encourager les jeunes à voter»

Politique Pour les votations du 24 septembre et Prévoyance 2020, plus de 100'000 brochures explicatives seront envoyées aux 18-25 ans. Une belle étape pour easyvote après dix ans d’activité. Plus...

Les jeunes ont leur propre matériel explicatif pour le 9 février

Votations A chaque scrutin, la brochure Easyvote explique simplement aux 18-25 ans les objets soumis au peuple. Proposée depuis un an en Suisse romande, l'initiative séduit de plus en plus et particulièrement dans le canton de Vaud. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.