Le Pôle muséal touche le gros lot: 10 millions

LausanneLa Loterie Romande soutient la seconde étape du projet Plateforme 10, qui doit accueillir le Musée de l’Elysée et le Mudac.

Une page de 1942 extraite des huit cahiers d’Aloïse arrivés dans les collections du Musée cantonal des beaux-arts à Lausanne.

Une page de 1942 extraite des huit cahiers d’Aloïse arrivés dans les collections du Musée cantonal des beaux-arts à Lausanne. Image: MCBA DATION HOIRIE JACQUELINE PORRET-FOREL, 2016

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle avait déjà donné 5 millions pour le nouveau Musée cantonal des beaux-arts (MCBA), actuellement en construction à côté de la gare de Lausanne. Mardi, la Loterie Romande a fait part d’un don de 10 millions pour la deuxième étape de Plateforme 10, ou Pôle muséal. Cet argent est dévolu à la réalisation du bâtiment qui doit accueillir le Musée de la photographie de l’Elysée et le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (Mudac), ainsi que des aménagements aux alentours. Les autorités ont profité de cette annonce pour faire le point sur l’évolution du projet et annoncer une dation.

Le budget global de cette «phase 2» s’élève à près de 100 millions. La clé de répartition financière est la suivante: l’Etat de Vaud injecte 40 millions, la Ville de Lausanne 20 millions et des partenaires privés 40 millions. Avec son don, la Loterie Romande donne un joli coup de pouce au projet. Une manne qui vient s’ajouter aux 5 millions déjà promis par la Fondation Leenaards.

Ces 10 millions représentent près de la moitié de la somme distribuée chaque année par la Loterie Romande au seul domaine de la culture dans le canton de Vaud. «Nous avons pris des dispositions pour accumuler des réserves afin d’éviter de pénaliser les autres institutions culturelles qui bénéficient de notre soutien», explique Anne-Marie Maillefer, présidente de la Fondation d’aide sociale et culturelle (la commission vaudoise de répartition de la Loterie Romande).

Vice-présidente de la Fondation de soutien au Pôle muséal, la députée PLR Catherine Labouchère siège également dans la commission de répartition de la Loterie Romande. «Mme Labouchère s’est récusée, précise Anne-Marie Maillefer. Nous avons discuté avec les responsables des musées concernés, nous avons vu tout le patrimoine photographique que l’Elysée ne peut pas exposer. Ces éléments-là ont motivé notre décision.» Dans le futur bâtiment qui accueillera les deux institutions, l’Elysée disposera de 1700 m2 de surface d’exposition et le Mudac de 1800. La mise à l’enquête de la seconde étape de Plateforme 10 devrait intervenir cette année. Tout comme le traitement de la demande de crédits de construction par le Grand Conseil.

Troisième phase

Mardi, les autorités cantonales ont également esquissé ce qui pourrait être la troisième étape du Pôle muséal. Elle touche le «poste directeur» des CFF. Un bâtiment en hauteur, contigu à la gare. Il se situe au sud de la parcelle de Plateforme 10. Une convention permettant une «servitude personnelle de superficie» est sur le point d’être finalisée. Avec cet accord, les CFF mettront à disposition de l’Etat de Vaud les surfaces et les terrains de cette infrastructure pour une période de cinquante ans, renouvelable.

Le Canton et la Fondation pour la culture du bâti (Cub) s’apprêtent à organiser un concours d’architecture pour une construction qui prendra la place du poste directeur. Les promoteurs de ce projet estiment que ce futur bâtiment sera «amené à jouer un rôle essentiel dans le dispositif de Plateforme 10». Des espaces d’exposition y sont planifiés pour tout ce qui est relatif à l’«art du construit».

Mais il s’agit là d’une musique d’avenir. La convention entrera en vigueur en 2026. Il faut attendre que la gare de Lausanne finisse sa mue. (24 heures)

Créé: 17.01.2017, 21h32

Aloïse Corbaz renforce sa présence au Musée cantonal grâce à une dation

En 1963, lors de sa première exposition personnelle au Musée cantonal des beaux-arts (MCBA), Aloïse Corbaz (1886-1964) saluait «un grand artiste» en ne parlant pas d’elle mais de la personne qui avait accroché les œuvres.

Près d’un demi-siècle plus tard, en 2012, la même institution suivait le chemin vers la lumière de cette jeune femme diagnostiquée schizophrène, qui se rêvait cantatrice et a œuvré pendant ses quarante-six ans passés dans un asile. De longues années à vivre d’autres existences, par le dessin, dans un monde d’extravagances colorées et d’amours rassurantes. Une œuvre puissante, complexe, entrée au panthéon des créateurs historiques de l’art brut et dont le MCBA vient de voir arriver un nouvel ensemble de feuilles. Huit cahiers précisément.

Sept entrent dans ses collections par dation. Le huitième, le musée l’a acquis, lui évitant aussi d’être vendu feuille par feuille sur un marché très demandeur où l’œuvre est rare malgré son abondance – plus de 2000 pièces recensées par le Dr Jacqueline Porret-Forel! C’est elle à qui Aloïse avait lancé «Allez-vous-en, vous n’avez pas de couleurs»; c’est elle qui lui a fourni du matériel pour continuer, elle qui a scellé la rencontre entre cette cosmogonie peuplée des grands du monde parfois anonymes, parfois identifiés comme l’empereur Guillaume II ou Cléopâtre, et Jean Dubuffet, premier théoricien de l’art brut.

C’est de chez cette passionnée, auteure du catalogue raisonné de l’œuvre décédée en 2014, que viennent les cahiers. Une provenance qui réjouit encore plus le directeur du MCBA, Bernard Fibicher: «C’est un ensemble où se lit l’évolution des styles et des techniques d’Aloïse. Il est très important, d’autant que Jacqueline Porret-Forel les avait sous les yeux et vivait avec quotidiennement. Ils ont été un point de départ pour son analyse de l’œuvre.»

Avec ces huit cahiers supplémentaires, le MCBA en possède désormais douze sur les quarante-trois recensés. «Nous allons réfléchir à leur destinée pratique, a encore ajouté Bernard Fibicher, et notamment avec la Collection de l’art brut qui possède,
elle aussi, des Aloïse.»

Florence Millioud Henriques

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.