Le conducteur du minibus et le propriétaire en garde à vue

Tragédie en FranceLes deux hommes sont sortis mardi matin de l'hôpital psychiatrique après le drame qui a fait 12 morts.

Le choc d'une violence extrême a eu lieu sur la «route de la mort», dans l'Allier.

Le choc d'une violence extrême a eu lieu sur la «route de la mort», dans l'Allier. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Traumatisés par le terrible accident qui a coûté la vie, dans le centre de la France, à douze voyageurs d'origine portugaise résidant dans les cantons de Fribourg et Vaud, le conducteur de 19 ans et le propriétaire supposé du minibus étaient hospitalisés en psychiatrie. Ils en sont sortis mardi matin: «Ils sont en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie», annonce le procureur de la République de Moulins (F), Pierre Gagnoud.

Selon le droit français, la garde à vue dure 24 heures et peut être prolongée de 24 heures. «Au terme de ces gardes à vue, je communiquerai sur les poursuites engagées», ajoute le procureur. Le drame, qui a vraisemblablement suivi une manoeuvre imprudente de dépassement sur une route réputée dangereuse, a frappé neuf Fribourgeois ainsi que trois Vaudois de Granges-Marnand dans la nuit de jeudi 24 à vendredi 25 mars. Les passagers, partis de Romont (FR), se rendaient pour Pâques au Portugal. Les corps ont été transportés dans ce pays dans la journée de mardi.

L'enquête doit examiner de nombreux points. Le fourgon, immatriculé au Portugal, semble avoir été bricolé pour transporter des passagers alors que ce n'était pas sa destination première. Le conducteur n'avait pas le droit de conduire un tel véhicule. Il semble par ailleurs que le propriétaire supposé du minibus accidenté voyageait lui-même dans un deuxième véhicule qui n'est pas resté sur place. (24 heures)

Créé: 29.03.2016, 17h34

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Visite du pape en Suisse, paru le 21 juin.
(Image: Bénédicte) Plus...