Le directeur du postobligatoire quitte ses fonctions

EcoleSéverin Bez, directeur de l'enseignement postobligatoire du canton de Vaud depuis près de dix ans, occupera dès le 1er novembre un autre poste au sein du Département de la formation.

Le directeur général de la DGEP, Séverin Bez, quittera son bureau le 1er novembre. On ignore qui le remplacera à ce poste.

Le directeur général de la DGEP, Séverin Bez, quittera son bureau le 1er novembre. On ignore qui le remplacera à ce poste. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Séverin Bez va quitter la Direction générale de l’enseignement postobligatoire (DGEP), a annoncé le Conseil d’Etat vendredi. Ce haut fonctionnaire du Département de la formation (DFJC) avait été nommé par Anne-Catherine Lyon en 2008. La nouvelle cheffe du DFJC lui confiera dès le 1er novembre «la responsabilité de la promotion et du développement du bilinguisme».

Ce changement ne constitue pas une surprise dans le milieu de l’enseignement vaudois. Séverin Bez, «qui venait de la filière gymnasiale, n’était pas ressenti comme un soutien pour la formation professionnelle», souligne un enseignant ayant le sens de la litote. Le départ de Séverin Bez semble en tout cas souligner la volonté de Cesla Amarelle de donner des gages à la filière professionnelle. La nomination de Michel Tatti, directeur du Centre professionnel du Nord vaudois (CPNV), comme conseiller personnel de Cesla Amarelle, cet été, «laissait clairement présager ce départ», estime un autre enseignant.


A lire aussi: Habile: Cesla Amarelle réussit ses débuts


La conseillère d’Etat précise qu’«il n’est pas question à ce stade de reconfigurer la DGEP», à savoir de séparer à nouveau la direction de la filière gymnasiale et celle de la formation professionnelle, comme le voudraient certains. Le nom du successeur ad interim de Séverin Bez sera communiqué à la fin du mois.

Le syndicat SSP-Enseignement prend acte de ce changement: il avait «signalé certains dysfonctionnements de la DGEP à l’ancienne cheffe du DFJC, Anne-Catherine Lyon. Mais la décision de M. Bez de quitter sa fonction de directeur général lui appartient», dit sa présidente, Cora Antonioli. Le syndicat avait obtenu le mois dernier le retrait d’une directive jugée «problématique» de la DGEP concernant «les activités accessoires». Il a également soutenu depuis l’an dernier des enseignants de l’Ecole de la transition – Accueil qui souffraient d’une «absence de dialogue avec leur hiérarchie». (24 heures)

Créé: 06.10.2017, 09h32

Articles en relation

Habile, Cesla Amarelle réussit ses débuts

Ecole La nouvelle ministre se démarque de sa prédécesseure Anne-Catherine Lyon. Mais les attentes sont immenses et les dossiers brûlants devant elle. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La mort, lundi, dans l'explosion de sa voiture, de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia a provoqué une immense émotion en Europe. Le fils de la victime a accusé le gouvernement de complicité.
(Image: Bénédicte) Plus...