Le général Guisan confirme son statut d’emblème vaudois

Les résultats de la semaineLa cote du?commandant de?l’armée suisse durant la Seconde Guerre mondiale reste étincelante

Henri Guisan n’a laissé que des miettes aux autres prétendants dans la catégorie Institutions, et?se profile comme un candidat sérieux au titre de Vaudois des 250 dernières années.

Henri Guisan n’a laissé que des miettes aux autres prétendants dans la catégorie Institutions, et?se profile comme un candidat sérieux au titre de Vaudois des 250 dernières années. Image: PHOTOPRESS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une victoire écrasante et c’est peu dire. Le général Henri Guisan, commandant des forces suisses durant le conflit de 39-45, remporte haut la main la première place de la catégorie «Institutions», dans le cadre du concours de 24?heures visant à élire la personnalité vaudoise des 250?dernières années.

Avec 407 voix recueillies sur les 963 votes, le Pulliéran obtient même de très loin le meilleur score des trois premières semaines. Son dauphin du jour, Edmond Kaiser, fondateur de Terre des hommes, ne compte «que» 147 voix.

Parmi les six lauréats de la catégorie, deux autres personnes ont été récompensées pour leur implication dans des causes humanitaires ou sociales, qui plus est en large partie dédiée aux enfants. Jean-Marc Richard d’abord, qui, avec sa troisième place, prouve qu’il est bien plus qu’un animateur de télévision ou de radio. Par son inlassable travail pour des projets dans le monde, il bénéficie de 101 voix. Julie Hofmann ensuite, fondatrice de l’œuvre d’Eben-Hézer, qui obtient la 6e?place avec ses 45?votes recueillis. Un autre homme de radio a obtenu les faveurs du public. Emile Gardaz, rendu notamment célèbre par son interprétation de Monsieur Miliquet dans Les aventures de Ouin Ouin, finit 4e avec 72?voix. Les Hautes Ecoles comptent elles aussi un de leurs poulains dans la sélection en la personne du président de l’EPFL, Patrick Aebischer, 5e (64?votes).

Parmi les grands absents, notons Roger Givel, éminence grise et figure incontournable du mouvement radical; Michel Thévoz, emblématique directeur du Musée de l’Art brut de Lausanne; Antoinette Quinche, première avocate vaudoise et grande figure du féminisme du canton; ou Charles-Henri Favrod, journaliste et fondateur du Musée de l’Elysée.

Cette semaine, place à la quatrième catégorie, celle des Sports. Découvrez ci-dessous les 32?candidats. Les votes sont possibles dès aujourd’hui jusqu’au mardi 15 mai à minuit par carte postale, et jusqu’au mercredi 16?mai à 10?h par SMS ou via notre site web www.24heures.ch/250?ans. Chers lecteurs, à vous de jouer!

Créé: 11.05.2012, 23h04

Dossiers

Articles en relation

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...