Les Cent-Suisses touchent leurs hallebardes

Fête des VigneronsLes hommes du corps ont reçu leurs armes lundi. Elles sont splendides, mais pas faciles à manier. Or, bientôt, ils marcheront en musique. Et toujours au pas.

L’armurière assistante Bertille Laguet et le commandant Stéphane Krebs ont remis lundi soir les armes, hallebardes, piques et épées à deux mains aux Cent-Suisses.

L’armurière assistante Bertille Laguet et le commandant Stéphane Krebs ont remis lundi soir les armes, hallebardes, piques et épées à deux mains aux Cent-Suisses. Image: Jean-Bernard Sieber

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«C’est un moment fort», souligne Stéphane Krebs, commandant des Cent-Suisses. Les hommes du célèbre corps ont reçu leur arme personnelle lundi sous la tente de répétitions de La Veyre, à Saint-Légier, soit 30 hallebardes et 30 piques, d’un poids de 2,5 kg chacune. Les gardes bannières ont été dotés d’épées à deux mains. Les commandants et le porte-drapeau ont touché, eux, des rapières, également forgées par Philippe Naegele, à Chexbres, armurier des Cent-Suisses.

Cet armement est magnifique mais pas forcément facile à manier. Or les Cent-Suisses devront être en mesure de répondre aux exigences du chorégraphe du spectacle, Bryn Walters. Et s’ils sont pour la plupart rompus à l’école de section, rares sont ceux qui ont porté une hallebarde lors de leur service militaire. Jusqu’ici, ils s’entraînaient avec des manches en bois. «Nous avons déjà appris à ralentir notre cadence de 120 pas à 90 pas par minute pour pouvoir marcher en musique au rythme des Fifres et Tambours de Bâle, explique l’adjudant Martin Eichenberger. Pas facile!» Heureusement, lors des répétitions, Stéphane Krebs veille: «Je mets l’accent sur l’aspect ergonomique du port des hallebardes et des piques. Car, malgré leur poids, il faudra les maintenir de longues minutes sans les faire bouger.» (24 heures)

Créé: 25.03.2019, 22h36

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.