Les Vaudois en force à la grand-messe mondiale de l’électronique

InnovationOnze start-up de l’EPFL et le Paléo sont présents au plus grand salon technologique du monde qui se tient à Las Vegas.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’année démarre fort pour la place technologique vaudoise. La preuve à Las Vegas, où se tient cette semaine le plus grand salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public du monde: le CES (Consumer Electronics Show). L’événement – où les géants du secteur testent les réactions du public et des médias face à leurs nouveautés avant de les mettre sur le marché – est incontournable pour qui veut taper dans l’œil de potentiels investisseurs, des entreprises étrangères ou encore des milliers de journalistes présents. Mais, avec plusieurs milliers d’exposants, encore faut-il sortir du lot.

C’est précisément pour gagner en visibilité que Présence Suisse, l’antenne du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) responsable de la promotion du pays à l’étranger, en collaboration avec Switzerland Global Enterprise, a décidé d’y tenir un pavillon de plus de 200 m2. Une trentaine de start-up auront tout loisir de présenter le savoir-faire helvétique en un même lieu. «Le CES est une vraie jungle. Ceux qui y viennent pour la première fois et qui ne bénéficient d’aucun soutien font presque le déplacement pour rien et dépensent des fortunes», assure le conseiller national PLR Fathi Derder, chantre de l’innovation et ardent défenseur de la place technologique suisse, qui a fait le déplacement à Las Vegas.

Dans le désert du Nevada, le canton de Vaud est particulièrement bien représenté: pas moins de onze start-up de l’EPFL y présenteront leurs activités. Avec l’espoir de décrocher la timbale puisque, d’après le CES, les start-up qui s’y sont présentées ont été globalement financées à hauteur de 1,5 milliard de dollars depuis 2012. Dans le détail, on trouve côté vaudois des entreprises actives dans les drones (Dronistics), la réalité virtuelle (Creal 3D, Imverse), les systèmes de pilotage de drones (Flyjacket, Foldaway Haptics, Motion Pilot), l’exploitation d’une flotte de véhicules autonomes (Bestmile), une nouvelle génération de capteurs qui dopent le temps d’utilisation des batteries (Actlight), des puces permettant des analyses de santé (Be. Care, Xsensio) ou encore le lancement de nanosatellites (Astrocast). «Avec l’EPFL, mais aussi l’Y-Parc et le Biopôle, Vaud est à la pointe de l’innovation. Sur les 900 millions levés en capital-risque en Suisse l’an dernier, la moitié l’a été en terre vaudoise et nos start-up sont toujours très bien placées dans les classements dédiés», relève encore Fathi Derder.

«La présence de Paléo peut surprendre, mais le festival innove depuis toujours»

Plus inattendu que les fleurons de l’EPFL, le Paléo Festival est lui aussi présent à la grand-messe de Las Vegas. Grâce à un programme qui fera son apparition sur la plaine de l’Asse cet été: «Paléo Galaxie». Concrètement, il s’agit d’une application numérique participative et interactive qui permettra aux festivaliers de partager photos et vidéos sur une plateforme commune. Le tout sera projeté sur les écrans du festival. «La présence du Paléo à Las Vegas peut surprendre, mais le festival innove depuis toujours, ça figure d’ailleurs dans sa devise, explique Daniel Rossellat, boss du Paléo. Les habitudes des festivaliers et leurs attentes évoluent, nous nous adaptons. En outre, avec plus de 50 000 personnes très différentes sur place chaque soir, le Paléo est un laboratoire fantastique pour tenter de nouvelles choses.»

Présence stratégique

Pour Présence Suisse, habituée des grands rendez-vous tels que les Jeux olympiques, le CES est une grande première. Et elle est éminemment stratégique. «La Suisse est encore trop peu connue pour son industrie technologique et numérique alors que, en ce qui concerne la technologie des drones par exemple, elle fait partie de l’élite et que ses entreprises sont parmi les plus innovantes du secteur. La Suisse est à la pointe de la technologie! Nous allons utiliser le CES pour épater les acteurs internationaux», lance Nicolas Bideau, directeur de Présence Suisse.

Politiquement, avec cette présence officielle prenant en charge une grande partie des frais, il s’agit aussi de tenter de se mettre à niveau d’autres nations qui investissent énormément dans le secteur. Comme la France, qui, avec 420 entreprises présentes cette année – un record – est souvent citée en exemple.

Créé: 08.01.2019, 06h54

Articles en relation

Las Vegas au cœur des nouvelles technologies

Innovation En une décennie, le Consumer Electronic Show a connu un essor considérable. Sa 52e édition ouvre ses portes mardi. Plus...

«La robotique a fait un pas de plus en devenant sociale»

Technologie Au Salon CES de Las Vegas qui ouvre ses portes ce mardi, le robot sera l’une des vedettes. Entretien avec l'anthropologue Daniela Cerqui. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.