Les Verts se rangent derrière Juliette

PolitiqueLes Verts soutiennent massivement la candidate de la Grève du climat, Juliette Vernier.

Juliette Vernier a étudié à l’Écal avant de se concentrer sur le militantisme écologiste.

Juliette Vernier a étudié à l’Écal avant de se concentrer sur le militantisme écologiste. Image: OLIVIER VOGELSANG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Juliette Vernier, candidate de la Grève du climat, a remporté un plébiscite au sein de l’assemblée générale des Verts vaudois, jeudi soir au Buffet de la Gare de Lausanne. Guillaume «Toto» Morand s’est classé loin derrière. La jeune militante a obtenu 47 voix, contre 7 pour le patron de magasins de chaussures. Aucune voix ne s’est portée sur le candidat du Parti pirate, Jean-Marc Vandel. La PLR Christelle Luisier n’était pas en lice, ni invitée à l’assemblée.

«Le sérieux a changé de camp»

La conseillère aux États Adèle Thorens a fait un vibrant plaidoyer pour la candidate de la Grève du climat. «J’ai déjà voté pour Juliette Vernier, a-t-elle lancé. Le sérieux a changé de camp, il est représenté par la Grève du climat, un mouvement humble, inclusif, qui s’appuie sur des scientifiques. Je n’ai pas l’impression que cette candidature n’est pas sérieuse, comparée aux autres.» Les chances de Juliette Vernier face à la favorite Christelle Luisier sont maigres: «S’il s’agissait de voter pour que quelqu’un accède au gouvernement, je voterais Toto Morand, lance l’ex-conseiller national Christian van Singer. Mais ce soir, ce n’est pas l’enjeu, car il s’agit de donner un signe fort, de soutenir la Grève du climat.»

Candidate absente

Les Verts ont renoncé en novembre dernier à lancer une candidature. Seul un militant de la Riviera a rappelé cet élément: «Soutenir la candidate de la Grève du climat n’est pas crédible.» L’absence de Juliette Vernier lors de l’assemblée n’a guère pesé. Excusée, elle était représentée par un autre militant de son mouvement, Gary Domeniconi.

Quant à «Toto» Morand, il n’a guère été soutenu que par quelques Verts lausannois. La section de la capitale vaudoise est devenue son alliée dans la lutte pour la sauvegarde de la forêt du Flon. À noter que le conseiller national Daniel Brélaz, ancien syndic de Lausanne, a lui aussi voté pour Juliette Vernier.

Créé: 16.01.2020, 22h39

Articles en relation

La candidate Juliette est sortie de l’anonymat

Politique Grève du climat a dévoilé l’identité de la militante tirée au sort pour représenter le collectif dans l’élection au Conseil d’État. Vernier est son nom, elle a 19 ans et vient d’Essertes. Plus...

Grève du climat: le sort décide que Juliette sera candidate

Conseil d'État Un groupe issu des grévistes du climat a tiré au sort la personne qui sera en lice pour la succession de la PLR Jacqueline de Quattro. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.