Les cyclistes se la coulent verte le long des voies CFF

LausanneLa tranchée du Languedoc a été inaugurée ce mercredi. Elle fait partie de la future Voie verte entre Lutry et Saint-Prex.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On l’appelle poétiquement la Voie verte. À terme, cet aménagement pour les vélos et les piétons reliera Lutry à Saint-Prex sur près de 25 kilomètres. Pour l’heure toutefois, on doit se contenter de l’imaginer en empruntant la «tranchée du Languedoc» à Lausanne, entre le carrefour de Sévelin et le pont Marc-Dufour, sur 300 petits mètres. Le tronçon vient tout juste d’ouvrir son bitume aux adeptes de mobilité douce.

D’une largeur de trois mètres, l’ouvrage s’est intégré au programme des travaux de construction des CFF d’une 4e voie ferroviaire entre Lausanne et Renens. Une coordination qui a permis d’économiser 300 000 francs sur la facture finale d’un montant de 1,2 million de francs pour Lausanne, et de diminuer les nuisances du chantier pour le voisinage. Un soin particulier a été apporté aux aménagements et aux matériaux pour que le cheminement se fonde au mieux dans son environnement urbain. «Mais cela reste un talus», admet Florence Germond, la municipale lausannoise des Finances et de la Mobilité. Le mur, construit avec des paniers métalliques remplis de pierres, verra sa partie supérieure se végétaliser au fil du temps. À noter encore que le système d’éclairage public qui a été choisi est «intelligent», en ce sens qu’il augmente sa luminosité au passage des usagers.

Vers un réseau cohérent

La tranchée du Languedoc s’inscrit dans le projet d’agglomération Lausanne-Morges (PALM) qui prévoit la mise en place d’un itinéraire transversal est-ouest favorisant les déplacements à mobilité douce, hors trafic motorisé. Sur le territoire lausannois, la Voie verte fera quelque 4 kilomètres de long entre Malley et la frontière de Pully. Elle pourrait être achevée en 2022. «Même s’il n’est pas très long, le tronçon inauguré ce mercredi n’en est pas moins essentiel. Il s’agit une fois de plus de mieux partager l’espace public. La volonté politique est clairement de favoriser la continuité et la cohérence de ce réseau de mobilité douce», poursuit Florence Germond. Son objectif est d’améliorer la sécurité et la fluidité de la circulation des piétons et des cyclistes en reliant l’avenue de Tivoli et le pont de Sévelin à l’avenue Marc-Dufour.

De l’autre côté des voies CFF, la prochaine tranchée qui verra le jour longera le futur musée cantonal. Elle devrait être ouverte au public en 2022. (24 heures)

Créé: 20.06.2018, 21h07

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.