Les députés vaudois réclament «vite» une nouvelle RIE III fédérale

Grand ConseilA une large majorité, le Grand Conseil a voté mardi une résolution pour que le Conseil d'Etat intervienne en faveur d'une nouvelle réforme fédérale.

Le conseiller d'Etat Pascal Broulis (PLR), en charge des Finances vaudoises, doit rencontrer les élus vaudois à Berne.

Le conseiller d'Etat Pascal Broulis (PLR), en charge des Finances vaudoises, doit rencontrer les élus vaudois à Berne. Image: Florian Cella - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les députés vaudois ont demandé mardi, par 108 voix contre 7, que le Conseil d'Etat intervienne auprès de Berne pour «relancer rapidement» une mouture de la réforme fiscale des entreprises (RIE III).

Cette réforme, qui doit supprimer les statuts fiscaux spéciaux des entreprises, a été refusée par le peuple dans sa version fédérale, le 12 février. Les citoyens vaudois l'ont acceptée par 51,3% de oui.

En 2016, les Vaudois avaient dit oui à 87% à une version cantonale de la réforme, comprenant des contreparties sociales, prenant de l'avance sur la réforme fédérale.

«Une erreur» pour La Gauche

La résolution, présentée par la majorité des présidents de partis politiques, n'a été combattue que par le groupe La Gauche.« Le refus net par la population fédérale le 12 février dernier remet en cause ce projet d’assèchement des caisses publiques et assèchement fiscal. L’anticipation de cette RIE III vaudoise était une erreur», a lancé Jean-Michel Dolivo.

«Le paquet vaudois devrait servir de modèle à un projet fédéral plus équilibré», a estimé, au contraire, Stéphane Montangero (PS). «Ce qui a manqué à ce paquet fédéral, c’est le bon sens vaudois, le sens du compromis, en évitant de trop charger la barque, en offrant des garanties aux villes et en évitant que la réforme se fasse au détriment de la classe moyenne», a ajouté Vassilis Venizelos (Verts).

Rencontre à Berne

Le conseiller d'Etat Pascal Broulis (PLR) s'est félicité du soutien manifesté par la majorité des députés. Selon lui, cette résolution est« importante alors que je dois justement rencontrer ce soir la députation vaudoise à Berne», expliqué le grand argentier cantonal. Et d'ironiser sur l'opposition de La Gauche, s'adressant à Jean-Michel Dolivo: «Si vous souhaitez faire un autre modèle, ça existe et ça a duré 45 ans, c’est l’Union soviétique.» (24 heures)

Créé: 28.02.2017, 15h49

Articles en relation

La RIE III met en lumière le problème Ueli Maurer

Conseil fédéral Le conseiller fédéral sort affaibli après deux grosses défaites successives. Sa crédibilité est entamée Plus...

Rien ne change pour la réforme vaudoise

Les Vaudois ont confirmé de justesse, ce dimanche, leur vote de 2016. Le Conseil d’Etat dispose de six mois pour faire le point. Plus...

«Les Vaudois ont dit oui à la réforme, c'est une belle victoire»

Pascal Broulis Le grand argentier vaudois préfère évoquer la victoire à domicile que l'échec national de la RIE III. Il appelle le Parlement à remettre vite un projet sur les rails. Plus...

RIE III: «C’est un non à l’arrogance et au clientélisme»

Réforme de l'imposition des entreprises Le parti socialiste est le grand gagnant du rejet massif de la réforme. Son président Christian Levrat jubile. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.