Maillard et Rossellat mis en avant par Sion 2026

SoutienÀ cinq semaines du vote valaisan, la campagne prend une teinte vaudoise.

Image: Sion 2026

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pierre-Yves Maillard et Daniel Rossellat. Depuis lundi, les deux Vaudois ont leur photo bien en vue sur le site de Sion 2026 et font la une de sa lettre d’information. Le conseiller d’État ainsi que le syndic de Nyon et boss du Paléo y déclarent leur soutien au projet. À cinq semaines du vote populaire du Vieux-Pays sur la question, cette présence vaudoise pourrait surprendre, a fortiori lorsqu’on se souvient à quel point les Valaisans se sont approprié le projet. Mais elle témoigne en fait d’une stratégie réfléchie, un coup tactique qui vise deux objectifs distincts.

Il y a d’abord Pierre-Yves Maillard, ministre de la Santé, alors qu’on attendrait plutôt son homologue des Sports, Philippe Leuba. Mais l’élu est socialiste. Or, en Valais, les camarades ne sont pas tous emballés par le projet, loin de là. Récemment, le PS du Valais romand rejoignait même un comité contre Sion 2026. C’est dans ce contexte qu’il faut lire l’interview de Pierre-Yves Maillard, interrogé sur «le scepticisme qui s’exprime, notamment à gauche».

Pour autant, le conseiller d’État vaudois n’entend pas s’engager davantage dans le débat valaisan. Il précise qu’il a été interrogé sur son rapport personnel aux Jeux d’hiver et que, s’agissant de Sion 2026, il a expressément dit que c’est aux Valaisans d’en peser les chances et les risques. «Je comprends qu’un contexte budgétaire cantonal puisse imposer d’autres priorités que les Jeux. J’ai d’ailleurs refusé de participer à des débats et n’ai pas à donner de consigne de vote.»

Le rôle de Daniel Rossellat est plus concret: il a intégré la commission chargée de l’héritage des Jeux, «pour qu’il reste quelque chose de concret après la gloriole éphémère». Attirer cette figure appréciée et reconnue constitue un joli coup pour l’organisation, qui en profite pour faire passer un message: «Daniel Rossellat estime que, parfois en Suisse, on a tendance à beaucoup parler de l’addition avant le repas, et de causer de la vaisselle pendant qu’on mange… Or, comme lorsqu’on invite du monde à la maison, c’est une fierté et aussi l’occasion de se refaire une beauté. Repenser les choses, s’améliorer.» (24 heures)

Créé: 01.05.2018, 18h40

Articles en relation

Sion 2026, l’art de faire parler les chiffres

Fact-checking Quel est le plus grand événement sportif international entre les JO d'hiver, l'Eurofoot et le Tour de France? Réponse en chiffres. Plus...

Le milliard de Berne pour Sion 2026 dépend du Valais

Jeux olympiques d’hiver Les cantons et les partis sont partagés sur le soutien à la candidature olympique. La consultation s'achevait ce vendredi. Le vote du 10 juin en Valais se révélera déterminant. Plus...

«L’idéal serait des JO d’hiver toujours à Sion»

Olympiades Telle est l’idée forte du président de la capitale valaisanne, Philippe Varone, après le signal négatif envoyé par Berne à Sion 2026. Interview. Plus...

«Il n’y a plus rien de vaudois dans Sion 2026»

Jeux olympiques Les Valaisans ont fait main basse sur le projet des Jeux d’hiver 2026, où il ne reste plus aucun des Vaudois à qui l’on doit pourtant la moitié du dossier. Plus...

Le boss de Sion 2026 jette l'éponge

Candidature Jean-Philippe Rochat abandonne la présidence du comité de candidature des Jeux d'hiver 2026. Le président de Swiss Olympic Jürg Stahl lui succède. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.