Mélanie, jeune apprentie, remballe le chocolat du CSP

VaudPlus de 10'000 plaques de chocolat sont vendues en rue ce week-end. «Le choc qui fait du bien» fait «emballage neuf» après 15 ans.

Mélanie Schiller a convaincu: «L’équipe de projet a aimé la déclinaison des trois écharpes avec leurs noeuds qui symbolisent bien le lien que souhaite créer le CSP Vaud avec la population vaudoise»

Mélanie Schiller a convaincu: «L’équipe de projet a aimé la déclinaison des trois écharpes avec leurs noeuds qui symbolisent bien le lien que souhaite créer le CSP Vaud avec la population vaudoise» Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C’est une tradition pour le Centre Social Protestant Vaud (CSP), chaque troisième semaine de novembre: la vente en rue de plus de 10'000 plaques de chocolat à une thune, en collaboration avec les paroisses réformées. Cette année toutefois, le CSP fait souffler un vent de nouveauté sur son opération en confiant le nouvel emballage à une jeune apprentie graphiste, étudiante à l’École romande d’arts et communication (ERACOM) à Lausanne. «Cette expérience me fait mettre un pied dans le monde du travail», se réjouit Mélanie Schiller, une Morgienne de 22 ans.

Toute une classe de 2e année de graphisme de l’ERACOM a été mise à contribution par le CSP. Quinze élèves ont présenté leurs projets: 28 emballages originaux, colorés et variés. Au final, c’est la proposition «Un lien plus chaud» de Mélanie Schiller qui a été retenue.

«J’aime l’idée de ces plaques qui réchauffent»

«L’équipe de projet a aimé la déclinaison des trois écharpes avec leurs noeuds qui symbolisent bien le lien que souhaite créer le CSP Vaud avec la population vaudoise et les paroisses au travers de cette vente annuelle,» raconte la directrice Bastienne Joerchel. Pour Mélanie Schiller, à qui l’on doit aussi la création de pictogrammes pour les Jeux olympiques de la jeunesse 2020 à Lausanne, les écharpes représentées sur les plaques de chocolat revêtent aussi une notion de réconfort. «Leur vente se déroule dans la rue, aux portes de l’hiver. J’aime l’idée de ces plaques qui réchauffent aussi.»

La vente des plaques de chocolat du CSP se déroule sur trois jours, du 22 au 24 novembre, dans de nombreuses villes vaudoises. À Lausanne, place de la Palud, aura lieu une action spéciale: la vente de vraies écharpes artisanales, tricotées par les participantes de deux clubs de tricots Les Trico'leuses de Nyon et Les Tricoteuses de Croy. Ces écharpes seront vendues au prix de 50 francs.

Créé: 22.11.2019, 07h39

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.