«Mme Ravenel a vraiment pensé que son mari était un danger pour elle»

Affaire RavenelLe Ministère public a admis la version de la future ex-épouse d’Yves Ravenel, souligne son avocate, Mireille Loroch.

Yves Ravenel s’est vu infliger une peine de 60 jours-amende à 80 fr., avec un sursis de 2 ans, ainsi qu’une amende de 960 francs.

Yves Ravenel s’est vu infliger une peine de 60 jours-amende à 80 fr., avec un sursis de 2 ans, ainsi qu’une amende de 960 francs. Image: Cyril Zingaro/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le président UDC du Grand Conseil, Yves Ravenel, a été reconnu coupable de «menaces qualifiées» pour avoir cassé en 2019 des lampes se trouvant à l’extérieur de la maison de son épouse et pour «tentative de menaces qualifiées» pour avoir proféré une menace de mort envers elle en 2016, précise son avocate, Me Mireille Loroch. Elle réagit aux propos tenus par son confrère Alain Thévenaz, défenseur du président.

Lors du premier épisode, en septembre 2016, Yves Ravenel a dit à sa femme qu’il la tuerait si elle maintenait ses prétentions financières dans le cadre de la procédure de divorce. «Sur le moment, elle ne s’est pas sentie effrayée, c’est la raison pour laquelle la procureure a retenu la tentative», explique Mireille Loroch. «Ensuite, lors du second événement, en janvier 2019, elle a vu M. Ravenel sortir de ses gonds, casser violemment des lampes et des appliques de la terrasse chez elle avec un balai alors qu’elle se trouvait à un mètre de lui puis lancer le balai dans sa direction, à tel point que le balai a atterri dans la cuisine, et non pas à l’extérieur comme il le prétend», détaille l’avocate.

«Mme Ravenel a vraiment eu très peur»

Sur le domaine agricole d’Yves Ravenel, les deux logements sont proches de quelques mètres. Il a laissé la villa à sa femme en 2014, après leur séparation. Me Mireille Loroch rappelle que c’est pour les faits du 20 janvier dernier qu’Yves Ravenel est reconnu coupable de «menaces qualifiées» par la procureure. «Mme Ravenel a vraiment eu très peur, elle a vraiment pensé que son mari était un danger pour elle.»

L’avocate est formelle: «À aucun moment elle n’a voulu donner de la publicité à cette affaire. Nous savions qu’une audience devait avoir lieu le 23 janvier et ma cliente se préparait à ce procès avec sérénité et aussi avec l’appréhension que peut causer toute échéance judiciaire de ce genre.»

Décision sur son futur mardi prochain

Rappelons que lundi, l’audience a été annulée après avoir été annoncée aux médias dans le programme régulier du Tribunal d’arrondissement de La Côte. Entre-temps, Yves Ravenel a retiré son opposition, ce qui a provoqué l’entrée en force de l’ordonnance de condamnation rendue en août par la procureure Marjorie Moret. L’avocat du président du Grand Conseil a indiqué que son client ne reconnaissait pas la menace de mort et le lancer du balai en direction de sa future ex-épouse.

Yves Ravenel est ainsi condamné à 60 jours-amende à 80 francs, avec sursis de 2 ans, et d’une amende de 960 francs. Il doit aussi s’acquitter de 3000 francs de frais. Mardi au Grand Conseil, les Verts, les socialistes et Ensemble à Gauche ont réclamé sa démission. Il a indiqué mercredi qu’il annoncerait sa décision mardi prochain en ouverture de séance du parlement vaudois.

Créé: 09.01.2020, 22h52

Articles en relation

C’est mardi qu'Yves Ravenel dira s’il reste président du Grand Conseil

Vaud Condamné pour menaces contre son épouse, le premier citoyen prend le temps de réfléchir. Plus...

Le président du Grand Conseil prié de renoncer à sa fonction

Politique La condamnation pour menaces qualifiées envers son épouse de la part de l’UDC Yves Ravenel entache son rôle de représentation des autorités vaudoises. Plus...

Le président Yves Ravenel est condamné, son avocat explique

Justice Le président du Grand Conseil écope de 60 jours-amende et d'une amende pour avoir menacé son épouse. Réactions politiques Plus...

Yves Ravenel gouverne ses vaches et préside le Grand Conseil

Vaud Agriculteur à Trélex, l’élu UDC entame son année de présidence du Parlement vaudois. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...