Monstre de plastique contre les déchets des firmes

LausanneGreenpeace Vaud a sorti le grand jeu à Ouchy, samedi, pour dénoncer la pollution des grandes entreprises.

Ce «monstre de plastique» a été réalisé en partie à partir d'emballages à usage unique retirés de la mer aux Philippines ou récoltés sur des rivages des Philippines,

Ce «monstre de plastique» a été réalisé en partie à partir d'emballages à usage unique retirés de la mer aux Philippines ou récoltés sur des rivages des Philippines, Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une marionnette géante conçue à base d'emballages se dresse à Ouchy samedi. Greenpeace Vaud veut ainsi dénoncer la problématique du plastique utilisé par les grandes entreprises.

Ce «monstre de plastique» a été réalisé en partie à partir d'emballages à usage unique retirés de la mer aux Philippines ou récoltés sur des rivages des Philippines, indique le groupe. A côté, les bénévoles ont installé une tortue marine en papier mâché symbolisant les souffrances des animaux marins.

L'action vise le groupe Nestlé à qui les militants reprochent d'être «un des principaux pollueurs de la planète par le plastique». Mais les écologistes attendent également d'autres entreprises qu'elles rendent «leur empreinte plastique transparente et mettent en place des plans concrets pour réduire l'usage d'emballages à usage unique».

L'opération s'est tenue dans le cadre du «monstre Plastival» ce samedi. Les organisateurs sensibilisent le public au plastique et proposent des alternatives durables. L'Association pour la Sauvegarde du Léman y rappelle également l'impact du plastique au niveau local pour les eaux du lac. (ats/nxp)

Créé: 13.04.2019, 17h33

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.