Pascal Dessauges brigue aussi le Conseil d’État

ElectionsLe préfet du Gros-de-Vaud est candidat à la candidature UDC à l’Exécutif cantonal.

Préfet du Gros-de-Vaud, pascal Dessauges se met à la disposition de son parti pour la l'élection complémentaire au Conseil d'Etat vaudois, comme il l'avait fait en 2011 et 2016 déjà. Image: Chantal Dervey - archives

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis ce vendredi, Pascal Dessauges est officiellement candidat à la candidature UDC. Il rejoint donc le député Philippe Jobin sur la liste des candidats UDC potentiels à l’élection complémentaire au Conseil d’État du 17 mars prochain.

Le préfet du Gros-de-Vaud est rodé à la procédure, puisqu’il avait déjà fait acte de candidature à l’interne de son parti en 2011 et en 2016 (voir articles en relation). Sans succès toutefois, car il avait chaque fois terminé à la seconde place, derrière, respectivement, Pierre-Yves Rapaz et Jacques Nicolet. «Et, sincèrement, je pensais en rester là. Mais en septembre dernier un élu national a été le premier à me solliciter car, selon lui, j’aurais la capacité de rassembler les voix aussi bien à l’UDC qu’au centre droit.»

Ayant eu le temps de réfléchir à la question, Pascal Dessauges a finalement décidé de se mettre encore une fois à la disposition de son parti en décembre, lorsque le comité central de ce dernier a décidé de présenter un candidat. «Je suis une personne d’exécutif. À 54 ans, j’estime que mes différentes fonctions m’ont apporté un bagage qui pourrait être utile à notre Canton. Enfin, je serais heureux d’être celui qui ramène à l’Exécutif cantonal une sensibilité qui lui fait défaut depuis septembre 2011.»

Préfet du Gros-de-Vaud depuis 2013, Pascal Dessauges compte sur son réseau diversifié pour ratisser large: agriculteur de formation, il a été colonel à l’armée et fréquente de longue date de multiples sociétés et associations de jeunesses, de tir ou de chant. Politiquement, cet ancien syndic de Naz a été membre du comité de la Constituante et président de l’UDC Vaud de 2004 à 2006.

Chantre du dialogue et de l’apaisement dans sa fonction actuelle de préfet, Pascal Dessauges estime aussi pouvoir faire le lien entre les différents courants traversant son parti. «L’année et demie durant laquelle j’ai eu la chance d’exercer comme préfet du district de Morges m’a permis de me familiariser avec les problèmes des communes urbaines. Et si je ne suis pas député, mes fonctions me donnent un bon aperçu des effets de la mise en œuvre des différentes lois et décrets dans les domaines de l’aménagement du territoire, de la sécurité, de la formation ou des finances.»

Avant de déposer sa candidature, le préfet a évidemment de nouveau sollicité l’autorisation du Conseil d’État, qui a donné son aval en imposant les mêmes règles qu’en 2016: si Pascal Dessauges devient le candidat officiel de son parti, dès le dépôt des listes et jusqu’au terme de l’élection il se retrouvera en congé non payé et n’aura plus le droit de représenter le Canton lors d’événements officiels. Il gardera toutefois son devoir de réserve et de loyauté durant toute la campagne.

Le dépôt des candidatures à la candidature UDC est ouvert jusqu’à lundi, tandis que le parti choisira son poulain jeudi prochain 10 janvier.

(24 heures)

Créé: 03.01.2019, 17h20

Articles en relation

Philippe Jobin se voit bien en sauveur de la droite

Politique Le départ de Pierre-Yves Maillard aiguise l’appétit de l’UDC Philippe Jobin. Un fervent admirateur de Jean-Claude Mermoud. Plus...

Jacques Nicolet s’offre une victoire confortable et devient héros de l’UDC

Elections cantonales 2017 Le conseiller national et président de l’UDC Vaud a été désigné hier soir candidat officiel du parti pour le Conseil d’Etat en 2017. Plus...

Le préfet du Gros-de-Vaud est le quatrième candidat interne à l’UDC

Elections cantonales Si Pascal Dessauges est choisi par son parti, le gouvernement a décidé qu’il sera en congé non payé durant la campagne. Il s’éloigne de la ligne de l’UDC sur la cause féminine Plus...

Le Conseil d’Etat rappelle à l’ordre l’un de ses préfets

Polémique Le gouvernement n’a pas apprécié que Pascal Dessauges préside un congrès de l’UDC. Dix des quatorze préfets sont néanmoins politisés Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.