Recours d'un constructeur sur l'hôpital de l'enfance

LausanneUn consortium italien interjette recours dans la procédure d'appel d'offres pour ce vaste chantier. Retards possibles.

Les services de Pierre-Yves Maillard ont demandé la levée de l'effet suspensif.

Les services de Pierre-Yves Maillard ont demandé la levée de l'effet suspensif. Image: PHILIPPE MAEDER/A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un consortium italien recourt devant la Cour de droit administratif et public du Tribunal cantonal dans le cadre de l'appel d'offres pour la construction du nouvel hôpital de l'enfance, au coeur de la cité hospitalière. Des retards sur le chantier sont possibles. Révélée vendredi soir par la RTS, l'information est confirmée ce matin par le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard.

Comme ce fut le cas pour l'hôpital de Rennaz, il y a quelques années, une entreprise éconduite conteste l'adjudication des travaux du projet de nouvel hôpital pour les jeunes, de l'ordre de 170 millions, adoubé par le Grand Conseil en avril 2013. L'effet suspensif est automatiquement accordé, mais les services de Pierre-Yves Maillard ont demandé sa levée. Contacté ce matin, le conseiller d'Etat ne se dit pas surpris, "vu l'âpreté de la bataille pour réaliser ces projets prestigieux".

Si la levée de l'effet suspensif n'est pas accordé par la Justice, la perte de temps pourrait être de six mois, "un an si le dossier va au Tribunal fédéral", précise encore Pierre-Yves Maillard. Pour l'hôpital Riviera-Chablais, des retards importants ont été enregistrés, qui avaient poussé le Conseil d'Etat à modifier partiellement la loi sur les marchés publics et sur la procédure administrative. Le Grand Conseil vient d'accepter ces modifications qui ne toucheront cependant pas ce nouveau cas puisqu'elles entreront en vigueur au 1er janvier.

(24 heures)

Créé: 09.12.2017, 09h50

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.