Traitement «révolutionnaire» du glaucome

LausanneUn nouveau traitement du glaucome réfractaire a été mis au point dans la capitale vaudoise.

Le glaucome peut rendre aveugle.

Le glaucome peut rendre aveugle. Image: Capture d'écran de Montchoisi

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Qualifié de «révolutionnaire», le procédé comprend un tube et un robinet réglable que l'on peut actionner sans toucher l'oeil, indique mercredi la clinique Montchoisi. Baptisée eyeWatch, l'invention est le fruit de la collaboration entre le docteur André Mermoud, le professeur Nikos Stergiopulos et Adan Villamarin, fondateur de Rheon Medical, une spin-off de l'EPFL. Les premiers essais du dispositif remontent à 2010-2011.

Le glaucome est la première cause de cécité irréversible dans le monde. Il se traduit par la présence d'une trop importante quantité de liquide entre la cornée et l'iris. La pression trop élevée écrase le nerf optique. Divers traitements de la maladie existent déjà. Si le canal de drainage est atteint de fibrose lors de l'opération, on parle alors de glaucome réfractaire.

Nouvelle méthode

Pour soigner un tel glaucome, les deux spécialistes ont mis au point une nouvelle méthode. Ils ont réalisé un tube beaucoup plus petit que jusqu'ici, qui n'abîme pas la cornée et qui épouse la forme de l'oeil. A ce tube est intégré un minuscule robinet réglable qui peut être actionné sans toucher l'oeil.

Après l'autorisation de Swissmedic, le premier patient a été implanté en septembre 2015. Aujourd'hui, quatre malades ont été traités et «se portent à merveille». Une fois 30 patients soignés, Swissmedic devrait autoriser la commercialisation de l'implant. Le docteur André Mermoud vient d'être distingué de la médaille Clive au Congrès de la chirurgie du glaucome à Oman pour cette découverte. (ats/nxp)

Créé: 02.03.2016, 17h07

Articles en relation

«La moitié des gens ne savent pas qu'ils ont un glaucome»

Cécité Le glaucome est la deuxième cause de cécité dans le monde; 2% des Suisses de plus de 40 ans en souffrent. Eclairage sur cette grave maladie contre laquelle une campagne mondiale a été lancée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.