Trois projets récompensés pour leur vision originale du terroir vaudois

PrixMercredi soir, Retraites Populaires a remis son Prix du patrimoine à trois initiatives axées sur une alimentation de proximité.

De gauche a droite : la Ferme du Joran à Orbe, les Fromages de Greg de Puidoux et la Coopérative de la Brouette à Lausanne, entourés de Jean-Robert Yersin, président du Conseil d'administration de Retraites Populaires (à gauche) et de Philippe Doffey, Directeur général de Retraites Populaires (à droite)

De gauche a droite : la Ferme du Joran à Orbe, les Fromages de Greg de Puidoux et la Coopérative de la Brouette à Lausanne, entourés de Jean-Robert Yersin, président du Conseil d'administration de Retraites Populaires (à gauche) et de Philippe Doffey, Directeur général de Retraites Populaires (à droite) Image: JEAN-BERNARD SIEBER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Nos trois lauréats sont jeunes et très préoccupés par l’avenir de notre terroir. Cette sensibilité nous a beaucoup plu», confie Lorraine Clément, responsable communication de Retraites Populaires, qui célèbre cette année son 110e anniversaire. L’entreprise a octroyé ce mercredi soir trois récompenses de 50 000 fr. à la Ferme du Joran à Orbe, aux Fromages de Greg à Puidoux ainsi qu’à la Coopérative de La Brouette à Lausanne dans le cadre du Prix du Patrimoine vaudois.

Choisis parmi 45 dossiers sur des critères de viabilité financière, d’innovation, d’originalité et d’intérêt pour un large public, les projets couvrent à eux trois la totalité du processus de fabrication des produits du terroir vaudois, de la graine à l’assiette. «Les projets primés répondent aux enjeux liés à une alimentation saine et durable. Cette thématique est dans l’air du temps, mais elle est aussi concernante. Non seulement pour les habitants du canton, mais aussi pour le reste du monde. On a pu le voir avec l’engouement suscité par le film Demain», ajoute Lorraine Clément.

A Orbe, les agriculteurs de la ferme collective cultivent notamment une variété ancienne de maïs à polenta et du soja pour confectionner du tofu. Grégoire Jeauffre, fromager et jeune entrepreneur, produit des fromages frais et affinés 100% locaux. L’épicerie durable La Brouette et ses coopérateurs permettent aux artisans de la région de vendre leurs produits. Les trois prix financeront un local de transformation et un four à pain pour les Urbigènes, l’achat d’une laiterie pour les Fromages de Greg, et la création d’une plate-forme de livraison pour les crèches et les écoles pour les Lausannois. (24 heures)

Créé: 28.09.2017, 18h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...