Un WC pour toutes les prostituées de Sévelin

LausanneLa cabine est prévue le long de la rue de Sébeillon. Sa petitesse a été pensée pour qu’elle ne serve pas de local de passes.

L’unique cabine, soumise ces jours à l’enquête publique, sera installée en haut des escaliers qui conduisent au quartier de Sévelin, en plein périmètre de la prostitution Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il ne faudra pas être pris d’un pressant besoin tous en même temps. En guise d’aménagement du nouveau périmètre de prostitution dans le quartier de Sévelin, les autorités lausannoises soumettent ces jours-ci à l’enquête la construction de toilettes sur le domaine public. Combien de toilettes exactement, pour des pics de fréquentation pouvant aller jusqu’à une soixantaine de prostituées par soir? Une seule cabine en réalité. «Cela a été jugé adapté à la demande», se défend Pierre-Antoine Hildbrand, le municipal lausannois de la Police.

Alors que le nouveau périmètre dédié aux prostituées n’était encore qu’au stade d’ébauche, les conversations s’animaient quant au dispositif qui pourrait être mis en place à cette occasion. Un local. Des douches. Des vestiaires. «Nous n’avons pas trouvé de local à mettre à disposition, et de toute façon, cela n’aurait pas été à la Ville de l’exploiter», assure Pierre-Antoine Hildbrand.

«Toujours mieux que rien»

Deux projets de WC publics ont déjà été proposés. Ils n’ont pas abouti, les premiers parce que leur localisation pouvait nuire à la bonne marche des commerces voisins, les seconds parce qu’ils se trouvaient trop proches du gymnase.

La mouture actuellement soumise à l’enquête publique est située sur la rue de Sébeillon, à l’endroit où des escaliers permettent d’accéder au quartier de Sévelin en contrebas. Le projet a été élaboré en concertation avec le groupe de suivi du dossier «prostitution» à Lausanne, groupe auquel prend part l’Association Fleur de Pavé, active auprès des travailleurs et travailleuses du sexe.

«Ne proposer qu’un seul WC, cela a été un choix. C’est vrai, le modèle proposé est relativement petit, mais il faut éviter tout détournement d’usage du lieu», explique Pierre-Antoine Hildbrand. En clair, il ne faudrait pas que la cabine mise à disposition par les autorités devienne un lieu de passes. Sandrine Devillers est la porte-parole de Fleur de Pavé. «Ces toilettes, même uniques, c’est toujours mieux que rien. Parce que rien, c’est ce qui est encore proposé aujourd’hui. Le vrai problème, ce sont les conditions de travail de ces personnes qui ne sont plus dignes du tout.»

Les poids lourds déplacés

Côté technique, la cabine sera ronde et en acier inox. Ces WC ne seront pas autonettoyants et leur accès sera gratuit. «À Lausanne, les toilettes payantes ne sont proposées que lorsque d’autres toilettes, gratuites celles-là, sont aménagées au même endroit», précise Stéphane Beaudinot, chef du Service de la propreté urbaine. Coût des WC: 100'000 francs pour la cabine et 30'000 francs pour les travaux de génie civil. Un autre changement est en cours de réalisation dans le périmètre de prostitution, encore à Sébeillon: un parking sera libéré des poids lourds qui y stationnaient. Fleur de Pavé avait signalé qu’à cet endroit les prostituées pouvaient être masquées et que, pour se rendre visibles, elles mordaient sur la chaussée au risque de se faire renverser. Enfin, toujours en matière de sécurité, huit lampadaires ont été changés en façade pour une meilleure vision nocturne et pour en finir avec certaines zones sombres.

Le nouveau périmètre de la prostitution à Sévelin est entré en vigueur le 15 avril 2018. Par rapport au précédent, il est nettement restreint, passant de 1700 mètres linéaires à 700 mètres aujourd’hui. L’idée étant d’éloigner les travailleuses du sexe des zones densifiées ou en passe de l’être. «Depuis lors, je n’ai reçu aucune plainte des habitants et le voisinage est globalement satisfait», affirme Pierre-Antoine Hildbrand.

Créé: 02.05.2019, 08h44

Articles en relation

Hors de Sévelin, les prostituées se cachent pour travailler

Société Les spécialistes de la police vaudoise observent que la fermeture de salons et la réduction du périmètre dédié aux prostituées dans la rue poussent au travail clandestin. Plus...

Les prostituées quittent les trottoirs lausannois

Prostitution 1/3 Le nombre de travailleuses du sexe exerçant à Sévelin est en baisse, dix mois après la réduction de la zone de racolage. L’association Fleur de Pavé déplore une perte de contact. Plus...

«Ce sera la guerre si on réduit la zone de prostitution»

Lausanne A Sévelin, les travailleuses du sexe redoutent un nouveau chamboulement un an après la fermeture des salons de la rue de Genève 85. Reportage. Plus...

Sévelin change et met le racolage sous pression

Lausanne Des voix s’élèvent contre la prostitution de rue, tandis que la Ville veut réduire la zone qui lui est dédiée. Plus...

Toute une semaine pour repenser Sébeillon

Lausanne Des étudiants en urbanisme venus de toute l’Europe vont confronter leurs visions du quartier lausannois en développement. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.