Un élan pour des transports publics gratuits

VaudUne initiative du POP séduit jusque dans les rangs de la droite. La «gratuité» serait financée par une taxe sur les entreprises.

Claire Richard, présidente du groupe au Grand Conseil penche pour une gratuité réservée aux jeunes: «Cela pourrait être une manière d’habituer les nouvelles générations à prendre les transports publics.»

Claire Richard, présidente du groupe au Grand Conseil penche pour une gratuité réservée aux jeunes: «Cela pourrait être une manière d’habituer les nouvelles générations à prendre les transports publics.» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’idée n’est pas franchement nouvelle. La volonté de permettre aux usagers de prendre gratuitement les transports publics revient épisodiquement dans les débats politiques. Sans aboutir à rien. Mais les choses pourraient évoluer. C’est en tout cas ce que veut croire le député d’Ensemble à Gauche Vincent Keller. Mardi, il a déposé une initiative parlementaire qui vise à inscrire à l’article 57 de la Constitution vaudoise: «Les transports publics sont gratuits sur tout le territoire cantonal.»

«Je pense que c’est le bon moment pour que cette idée puisse se concrétiser, estime le député. Les mentalités évoluent: Neuchâtel a lancé une initiative cantonale allant dans ce sens l’automne dernier et le Luxembourg vient, lui, de l’adopter.» Sa démarche est motivée par des raisons écologiques, mais aussi de congestion du trafic. Il faut trouver des mesures efficaces pour inciter «urgemment» les gens à prendre les transports publics, selon l’initiant.

Gratuité du réseau Mobilis

La liste des signataires du texte montre que cette politique de gratuité de la mobilité n’est plus uniquement un dada de la gauche. Des élus de l’Alliance du Centre, des Vert’libéraux et un PLR ont posé leur griffe. Arithmétiquement, la gauche, le centre et les Vert’lib cela fait une majorité au Grand Conseil. Mais nous n’y sommes pas encore. L’idée serait de rendre gratuit le réseau Mobilis. Le texte déposé par Vincent Keller rappelle que les transports en commun sont déjà largement subventionnés par le Confédération et le Canton. Pour financer la part payée actuellement par les usagers, il propose une taxe sur le bénéfice des entreprises installées dans le canton. «Certains de mes collègues de droite sont sensibles au but de mon initiative, mais le mode de financement leur pose problème», convient Vincent Keller. Le député d’Ensemble à Gauche se dit prêt à trouver «des arrangements». La suppression de la déduction des frais des transports des impôts pourrait être une autre piste de financement.

«Pas de nouvelle taxe»

Le texte ne sortira probablement pas indemne de la moulinette parlementaire. «C’est clair que le financement ne passera en tout cas pas par une nouvelle taxe pour les entreprises, coupe Guy Gaudard, le PLR qui a signé l’initiative. D’un côté on va leur baisser les impôts avec la RIE III, et de l’autre on veut les remonter avec de nouvelles taxes. Cela ne va pas!» Le libéral-radical lausannois n’est pas non plus convaincu par une gratuité totale: «Ce qui m’intéresse, c’est la gratuité pour les usagers du troisième âge. Il me paraît normal que les personnes qui ont participé au financement des infrastructures durant leur vie puissent en bénéficier.»

Du côté des Vert’libéraux, l’intérêt pour l’initiative est également manifeste. Mais pas dans la forme telle que rédigée par la gauche de la gauche. «Nous avons des transports en commun vraiment efficaces, c’est le moment d’aider à les remplir», pense Claire Richard, présidente du groupe au Grand Conseil. En revanche, elle penche plutôt pour une gratuité réservée aux jeunes: «Cela pourrait être une manière d’habituer les nouvelles générations à prendre les transports publics.»

Les vues des signataires de l’initiative «Pour la gratuité des transports publics en terre vaudoise» semblent un peu contradictoires. Mais comme le relève Claire Richard: «L’important est de lancer le débat». (24 heures)

Créé: 17.12.2018, 09h06

Articles en relation

Les Payernois découvrent leur première ligne de bus

Transports publics Avec le nouvel horaire des CFF, Payerne se dote de sa première ligne de bus urbaine, mise en service lundi matin. Plus...

Les gares plus accessibles aux handicapés

Transports A la demande de l'office fédéral des transports, les infrastructures des transports publics seront mieux aménagées. Plus...

Les bus low cost veulent mieux servir la Romandie

Transports publics Quelle place pour les bus à bas coûts en Suisse? La société «Eurobus» promet, pour l’an prochain, une meilleure desserte. Plus...

Le train Vevey-Blonay accélère la cadence

Transports publics Les rames se suivront toutes les 20 minutes aux heures de pointe dès le 9 décembre, avant de passer à la cadence au quart d’heure le 1er juillet. Plus...

Le projet de téléphérique zurichois prend forme

Transports Dès 2020, le «ZüriBahn» devrait relier deux rives du lac de Zurich. Le dossier est entre les mains de l’OFT. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.