Un mort sous les roues du LEB lundi et un drame évité de justesse mardi

LausanneUn homme de 86 ans a succombé à une collision avec le train lundi soir. Le lendemain matin, un autre s’est retrouvé entre deux barrières.

Le piéton est décédé devant l’arrêt Montétan.

Le piéton est décédé devant l’arrêt Montétan. Image: Antonoff

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Au lendemain de l’accident mortel, pile-poil devant l’arrêt Montétan du Lausanne-Échallens-Bercher (LEB), des marques au sol délimitent encore le périmètre du drame qui s’est joué lundi soir vers 21h40. Et cela malgré une pluie torrentielle. C’est là qu’un piéton a traversé l’avenue d’Échallens en dehors du passage pourtant distant d’à peine une dizaine de mètres. Grièvement heurté par la rame du train qui arrivait du centre-ville, il est décédé dans la soirée à l’hôpital. Ce Lausannois avait 86 ans.

«Le train s’est arrêté d’un coup. On pouvait entendre le bruit des freins. J’ai regardé dehors et j’ai vu une personne à terre. Le conducteur a demandé s’il y avait un médecin à bord. Un militaire a levé la main et est sorti rapidement», témoigne Sami. Rapidement sur place, les forces de l’ordre ont sécurisé les lieux de l’accident, procédé à la fermeture de la portion nord de l’avenue d’Échallens. La victime venait-elle prendre le LEB? Le conducteur a-t-il klaxonné pour l’avertir de son arrivée?

«Les investigations sont en cours pour justement déterminer les causes de l’accident», répond Sébastien Jost, porte-parole de la police municipale. Elles sont menées par le Groupe accidents de la police municipale de Lausanne sous la conduite du Ministère public. Les passagers du LEB ont été invités à se rendre à l’arrêt suivant à pied.

Le dernier accident mortel sur la ligne du LEB remonte au mois d’octobre 2013. Une femme s’était fait percuter par l’avant du train un peu avant midi, à la hauteur de la Migros. Elle était décédée sur place.

Une auto coincée sur les rails

Mardi matin aux alentours de 10h00, un autre drame a été évité de justesse sur cette même ligne du LEB, au débouché du chemin du Vieux-Collège à Prilly sur l’avenue d’Échallens. «J’ai franchi les rails au dernier moment au volant de ma voiture, alors que les barrières n’allaient pas tarder à descendre. J’ai jeté un coup d’œil dans mon rétro et j’ai vu la voiture qui me suivait passer à son tour. Les barrières se sont baissées. Le conducteur était coincé entre les deux, sur les rails», témoigne Cristian.

Photo de l'incident (DR)

Ni une ni deux, il va garer son auto plus loin et vient aider le conducteur en mauvaise posture. «Je lui ai demandé de descendre. Il avait de la peine à se mouvoir. C’était une personne âgée d’une septantaine d’années. J’ai pris le volant et j’ai manœuvré au mieux pour dégager de là», poursuit le témoin. Avec l’aide d’un autre passant qui a soulevé une barrière, Cristian a réussi à sortir la voiture de son piège. Le LEB est arrivé 30 secondes après. «Le conducteur a baissé sa vitre. Il a dit au vieux monsieur qu’il allait recevoir une amende, et il est reparti.»

D’après des statistiques concernant les années 2010-2018 du LEB, pas moins de 45 barrières de passages à niveau ont été cassées, 23 fois par des camions et fourgonnettes, six fois par des tracteurs, une fois par un car postal et une fois par une moto. Par deux fois, le conducteur du véhicule fautif a pris la fuite après avoir brisé la barrière de sécurité.

Les travaux du futur tunnel du LEB sous l’avenue d’Échallens, sur 1,7 kilomètre entre Chauderon et Union-Prilly, sont en cours. L’ouvrage devrait être opérationnel fin 2020. À cette date, l’arrêt Montétan, où le drame s’est produit lundi soir, sera supprimé.

Créé: 20.08.2019, 16h52

Articles en relation

Un homme mortellement fauché par le LEB

Lausanne Lundi soir, un homme de 86 ans qui traversait les voies sous une pluie battante est décédé après avoir été heurté par le train urbain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...