Un oiseau rare du Groenland atterrit esseulé aux Grangettes

NovilleLes airs polaires de ces jours ont parachuté un plongeon catmarin, un oiseau du Grand-Nord, dans la réserve. Ce serait le seul du genre vu en Suisse.

Le plongeon catmarin, ici aux Grangettes,  est l’oiseau de son genre au profil le plus aérodynamique pour plonger et pêcher le poisson.

Le plongeon catmarin, ici aux Grangettes, est l’oiseau de son genre au profil le plus aérodynamique pour plonger et pêcher le poisson. Image: Jean-Marc Fivat/DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

À la période des amours, il miaule. C’est pour cela qu’on l’appelle le plongeon catmarin. L’un d’entre eux a atterri ces jours aux Grangettes (Noville). Le fait est rare dans la région, cet oiseau d’eau nichant au Groenland, dans le nord de l’Europe et du Canada. Et il n’existe que 2000 à 2500 couples de l’espèce au monde. L’individu qui a pris ses quartiers dans la réserve naturelle pour hiverner est, lui, venu non accompagné. Ce serait le seul du genre vu en Suisse, après le recensement des oiseaux d’eau qui a eu lieu ce week-end dans tout le pays. «C’est un événement, se réjouit Olivier Epars, gestionnaire de la réserve des Grangettes. Il n’a été aperçu ici que neuf fois en 45 ans, dont sept ce dernier quart de siècle. Et nettement plus rarement sur le lac de Neuchâtel.»

Le réchauffement climatique serait à l’origine de sa venue. Car ce phénomène n’inciterait pas uniquement les oiseaux du sud à rejoindre des régions plus septentrionales. «C’est pourquoi je préfère parler de «dérèglement climatique», précise Olivier Epars. En l’occurrence, ce sont très certainement des irrégularités dans les vents d’altitude qui ont entraîné des courants d’air polaire sur notre région et, avec eux, ce plongeon catmarin. Une situation météorologique qui se reproduit de plus en plus fréquemment.»

Esseulé, le volatile se sent néanmoins plutôt bien aux Grangettes où il aime apparemment la compagnie des hommes, faisant le beau à l’embouchure du Grand-Canal, et posant pour les photographes. Il affectionne particulièrement la lagune située derrière la plage de l’Empereur, un des biotopes récemment créés par la Fondation des Grangettes. Là, il a une belle vue sur le Léman, mais y trouve, surtout, des poissons à profusion, en particulier des blennies dont il semble raffoler. Et auxquels il ne laisse aucune chance: le plongeon catmarin est l’oiseau de son genre au profil le plus aérodynamique pour plonger et pêcher le poisson, avec son corps profilé, son cou serpentin et son bec pointu. Ses puissantes pattes placées très loin en arrière et ses doigts palmés – même si ce n’est pas un canard – lui assurent de surcroît une excellente propulsion dans l’eau.

Si l’animal niche uniquement dans le Nord, près des eaux douces ou saumâtres, sa zone d’hivernage est plus vaste. Mais on ne le voit que rarement plus au sud de l’Allemagne. (24 heures)

Créé: 15.01.2018, 21h48

Articles en relation

L’essor des loisirs aux Grangettes inquiète Pro Natura

Nature L’association de protection de la nature s’oppose à l’implantation d’un stand de paddles. Et demande au Canton un état des lieux des activités ludiques, en forte croissance dans la réserve naturelle. Plus...

Les Grangettes: un coin de paradis aux oiseaux d'eau

Noville La remise en eau du Bey complète un vaste projet visant à attirer les oiseaux nicheurs dans la réserve. Certains y ont déjà pris place. Plus...

Les canards préfèrent le canton au Grand-Nord

Les Grangettes On dénombre plus de macreuses ou de morillons qu’habituellement en raison du froid dans le nord de l’Europe, et aussi un hôte de la Baltique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.