Un refuge pour jeunes LGTBQ pourrait voir le jour

SuisseLe canton de Vaud prévoit d'ouvrir une structure pour les jeunes lesbiennes, gays, bisexuels, trans, queer et tous les autres (LGBTQ) en difficulté.

Le taux de suicide chez les jeunes LGBT est deux à cinq fois plus élevé que chez les hétérosexuels.

Le taux de suicide chez les jeunes LGBT est deux à cinq fois plus élevé que chez les hétérosexuels. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un refuge pour jeunes LGTBQ en rupture familiale pourrait voir le jour dans le canton de Vaud. Le Grand Conseil a accepté mardi à l'unanimité de transmettre un postulat en ce sens au Conseil d'Etat.

Entre 14 et 17 ans, de nombreux jeunes lesbiennes, gays, bisexuels, trans, queer et tous les autres (LGBTQ) découvrent leur orientation sexuelle et font leur coming out auprès de leur famille. Cette affirmation de soi peut, malheureusement, pour de nombreux jeunes, se solder par le rejet et l'incompréhension de l'entourage, a souligné le PLR Daniel Ruch, rapporteur de commission.

Cette rupture avec la famille a des conséquences dramatiques. Mis à part la perte du logement et des moyens de subsistance, la situation est aussi source de détresse morale et psychologique. Cela conduit à l'isolement du jeune concerné, une rupture avec ses études ou sa formation et parfois le suicide.

Genève agit

A Genève, Dialogai a ouvert le Refuge Genève. Il a déjà accueilli plus de 120 jeunes depuis sa mise en service, note M. Ruch. Il offre soutien, médiation, voire hébergement d'urgence. Mardi, l'ensemble des partis étaient d'accord pour demander la création d'une telle structure dans le canton de Vaud.

«L'intense souffrance de ces jeunes ne doit pas être prise à la légère», a relevé le député UDC Jean-Luc Chollet. Le taux de suicide chez les jeunes LGBT est deux à cinq fois plus élevé que chez les hétérosexuels, 50% des tentatives de suicide chez les homosexuels sont commises avant l'âge de 20 ans. Un taux qui monte à 74% chez les jeunes lesbiennes, a souligné Alexandre Démétriadès (PS).

Angle de l'hébergement

Pour Pierre-Yves Maillard, les problèmes soulevés sont réels. «On en traite déjà beaucoup d'aspects. Cela fait partie de la mission du CHUV. On soutient une consultation médicale spécialisée avec des médecins formés à cette réalité». Le partenariat avec les associations, comme Vogay est bon, a rappelé le conseiller d'Etat.

Non contraignant pour le gouvernement, le postulat de l'ancien député PS François Clément «permet d'aller plus loin. Il vise les moments de crise et de rupture sous l'angle de l'hébergement. Pour le chef du Département de la santé, il faut avoir »une vision plus large de la problématique. Si le besoin de prise en charge en urgence devait se concrétiser, nous avons des partenaires pour assurer cette mission", a-t-il noté. (ats/nxp)

Créé: 02.04.2019, 13h25

Articles en relation

Sous le choc, les homosexuels refusent de céder à la peur

Massacre à Orlando La communauté Lesbienne, gay, bi et trans, «abasourdie» après l'attaque de dimanche contre une boîte gay aux États-Unis, a exprimé sa «tristesse» et sa «colère», notamment en France. Plus...

Couple agressé au cutter après des insultes homo

Lyon La thèse homophobe est privilégiée dans l'enquête sur l'agression de deux femmes vendredi, dans la ville française de Lyon. Plus...

Le mariage homo patine sur le don du sperme

Berne Un projet de mariage homosexuel sera mis en consultation bientôt. Mais l'accès des couples de femmes au don de sperme divise. Plus...

«Un couple homo correspond moins aux critères »

France Une responsable chargée des demandes d'adoption a été suspendue, dans le nord-ouest de la France, pour avoir tenu des propos «discriminatoires» envers les homosexuels. Plus...

Envies suicidaires? Faites-vous aider!

Selon Stopsuicide.ch, la problématique du suicide est un sujet complexe et multiple qui ne peut s'expliquer au travers d'une réponse unique. Cette association vise à briser le tabou qui englobe le suicide afin de réfléchir aux différents moyens permettant de mettre en oeuvre une aide concrète destinée aux jeunes en souffrance.

D'autres structures comme La Main Tendue (composez le 143) et la Ligne d'aide pour jeunes (147) sont également disposées à aider.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.