Une Verte vaudoise veut siéger à Paris

Elections françaisesUne première: l’Assemblée nationale accueillera des?Français de?l’étranger

Ximena Kaiser Morris a été choisie comme candidate par Europe Ecologie.

Ximena Kaiser Morris a été choisie comme candidate par Europe Ecologie. Image: VANESSA CARDOSO

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La fièvre électorale a saisi le canton. Elle s’étend à des personnes qui ne visent pas un fauteuil à Lausanne. C’est que, pour la première fois, en juin, les Français de l’étranger pourront désigner des représentants à l’Assemblée nationale. La Suisse et le Liechtenstein, qui comptabilisent 115?000 électeurs français, dont une forte majorité en Suisse romande, représentent une circonscription. Ils enverront un élu ou plus probablement une élue à Paris. En effet, dans un récent article, le site Swissinfo dénombrait cinq candidates, dont une Vaudoise.

Un seul homme
Depuis lors, s’est déclaré un second candidat vaudois, seul homme en lice. D’autres pourront sortir du bois d’ici le mois de mai, ultime délai pour déposer une candidature. Pour l’heure, il y a donc deux aspirants à la députation habitant le canton de Vaud. Une écologiste et un indépendant.

La Verte lausannoise n’est pas une inconnue: Ximena Kaiser Morris est d’origine chilienne. Âgée de 44?ans et mère d’une fille, la Lausannoise a vécu dans la région parisienne et étudié l’histoire à la Sorbonne avec comme spécialité l’écologie en politique. C’est par amour pour un Vaudois qu’elle s’établit dans le canton en 1998. Sa passion pour l’écologie survit au déménagement.

Formatrice d’adultes en développement durable, Ximena Kaiser Morris rejoint en 2002 les Verts vaudois. Elle est depuis peu secrétaire des Verts lausannois et membre du comité des Verts vaudois. Avec le Genevois Jean Rossiaud qui est aussi son suppléant pour cette campagne, elle est une des deux représentantes de la Suisse à la fédération mondiale des partis Verts, les Global Greens. A la fin du mois de janvier, le conseil fédéral, le législatif d’Europe Ecologie, l’a désignée comme sa candidate pour la Suisse.

Elle a tenté sa chance l’an dernier au Conseil communal de Lausanne, échouant avec un score honorable. Apparemment, cette expérience l’a poussée à viser plus haut. Les Français de Suisse sont réputés pour voter plutôt à droite. Alors, aucune chance? «Ils ont beaucoup changé depuis l’élection de Nicolas Sarkozy qui a eu un bon résultat chez les électeurs de Suisse en 2007. Il y a de plus en plus de jeunes binationaux qui ont une vision transfrontalière de l’Europe», estime la candidate.

La Suisse en exemple
Cette dernière aimerait montrer en France que le système politique suisse décentralisé et la démocratie de proximité pourraient inspirer son pays. Antinucléaire, elle précise que les centrales françaises concerneraient aussi la Suisse en cas d’accident. Mais elle rappelle que les écologistes français ne sont pas seulement opposés au nucléaire. «La presse française insiste surtout sur ce point, oubliant qu’Europe Ecologie a un programme complet en matière d’économie verte ou de lutte contre les discriminations.»

Pour tous les candidats, la difficulté consiste à faire campagne sur toute la Suisse. Les électeurs sont difficiles à toucher puisqu’ils se trouvent disséminés dans tous les cantons, avec comme seul lien les associations, qui ne regroupent qu’une infime partie d’entre eux. Ximena Kaiser Morris compte sur les réseaux cantonaux de Verts suisses pour faire connaître son programme aux Français du pays.

Son concurrent vaudois Pierre Jean Duvivier a trouvé la solution. Consultant en nouvelles technologies, il entend miser sur internet pour toucher ce peuple français disséminé.


Il n’a pas de parti, mais croit aussi en ses chances

En plus de vivre dans le canton de Vaud, Pierre Jean Duvivier, de Cully, partage avec Ximena Kaiser Morris la particularité de ne pas posséder de passeport suisse. Les autres candidates sont toutes binationales. Ce consultant en matière d’internet est très engagé dans la défense des droits individuels, singulièrement sur le Web. Il entend sortir le débat du clivage entre gauche et droite.

S’il a fait un bref passage au Modem de François Bayrou, il s’affiche comme hors parti et «représentant de la société civile». Cela ne l’empêche nullement de croire en ses chances: «Les principaux partis français ont stupidement tapé sur la Suisse pour des raisons électoralistes.» Selon lui, cela pourrait dégoûter les électeurs de Suisse de voter pour les partis traditionnels. D’autant plus que 60% des électeurs français de Suisse sont binationaux.

En tête de son programme, la fin des privilèges des élus français. Pierre Jean Duvivier a le sentiment que la classe politique française s’est coupée de la population et que nombre de députés sont à la merci de lobbies. «Une élite politique coupée du monde implique une perte de légitimité et de confiance.» (24 heures)

Créé: 27.02.2012, 22h57

Dossiers

En lice

Les autres candidates déclarées sont Genevoises. A l’exception de celle qui fait figure de favorite: Claudine Schmid, UMP, vit à Zurich.

La socialiste Nicole Castioni est une ancienne députée genevoise. Il faut aussi compter sur Micheline Spoerri, ancienne conseillère d’Etat genevoise libérale. Elle se présente en indépendante.

Enfin Marie-Françoise de Tassigny, qui représente le Parti radical français, est aussi radicale genevoise et ancienne présidente du Grand Conseil de ce canton.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...