Passer au contenu principal

L’A1 sur deux étages pour faire sauter les bouchons?

Un Vaudois propose d’aménager l’artère sur deux niveaux entre Lausanne et Genève. Berne n’est pas convaincue. Trop de frilosité?

L'idée de Paul Friderici, petit-fils du fondateur de l'entreprise de transports Friderici, sise à Tolochenaz.
L'idée de Paul Friderici, petit-fils du fondateur de l'entreprise de transports Friderici, sise à Tolochenaz.
Paul Friderici/I. Caudullo

Scène récurrente sur l’autoroute A1 Genève-Lausanne: au petit matin, entre Coppet et Nyon, un conducteur perd la maîtrise de sa voiture. C’est l’accident. Le trafic s’arrête, le TCS communique une estimation du retard: 25 minutes. Ce jour-là, les dégâts ne seront que matériels – les pendulaires de la route voient parfois des situations plus graves. Mais la frustration s’accumule. Comment résoudre durablement ce problème? La Confédération planche sur des améliorations à l’horizon 2030-2040: élargissement à six voies entre Nyon et Perly (GE), contournement de Morges… D’autres font des plans surprenants, comme une autoroute à deux étages.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.