Passer au contenu principal

Accusée de trop contrôler la vitesse sur les routes, la police défend son travail

Les radars ne mobilisent pas plus de 1% des agents. Selon un député, ils devraient se concentrer sur les lieux à risques.

Sur l’échangeur de Villars-Sainte-Croix, le radar n’est pas chargé. Son rôle est purement dissuasif.
Sur l’échangeur de Villars-Sainte-Croix, le radar n’est pas chargé. Son rôle est purement dissuasif.
Philippe Maeder

Défendus pour leur rôle préventif. Accusés d’être les outils d’une répression lucrative. Les radars provoquent régulièrement le débat. «N’est-on manifestement pas tombé dans l’exagération?» demande le député PLR Alexandre Berthoud. Son interpellation s'intitule «La contrôlite aiguë des polices». Le député relève que 6,9 millions de véhicules ont été mesurés rien que sur les zones de chantier en 2015. Sachant que 493 431 véhicules sont immatriculés dans le canton, chacun d’eux subirait en moyenne 14 mesures par an.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.