Passer au contenu principal

L'affaire des cocktails Molotov se dégonfle

Une enquête sur des soupçons de terrorisme sera sans doute classée après des arrestations, en 2017, à Lausanne et à Aubonne.

La police cantonale (immage d'illustration) était intervenue de façon musclée, à Aubonne notamment, après une arrestation, le 23 juin 2017, au Jeunotel de Lausanne.
La police cantonale (immage d'illustration) était intervenue de façon musclée, à Aubonne notamment, après une arrestation, le 23 juin 2017, au Jeunotel de Lausanne.
Keystone

En 2017, la tension était à son comble après les attentats islamistes qui avaient frappé l'Europe dans les mois et les années précédentes. Dans ce contexte angoissé, vendredi 23 juin, un homme brise une vitre du Jeunotel, un établissement du sud de Lausanne où les services sociaux placent parfois des personnes en difficulté. Dans la chambre de ce Suisse né en Serbie, un ancien chrétien orthodoxe converti à l'islam âgé de 33 ans, la p0lice lausannoise découvre cinq bouteilles en PET remplies d'essence, de quoi en faire des cocktails Molotov. Les agents trouvent encore un coran, des documents sur l'islam et un guide de guérilla urbaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.