Passer au contenu principal

L’affaire Légeret ressurgit en cour criminelle

François Légeret a obtenu que le tribunal qui l’a condamné pour triple meurtre tienne audience fin mars pour expliquer certains points de son jugement.

La maison de François Légeret, aux Monts de Corsier.
La maison de François Légeret, aux Monts de Corsier.
CHANTAL DERVEY - A

Une disposition légale permet à un condamné de demander en tout temps des explications complémentaires sur le jugement. C’est ce qu’a fait François Légeret, condamné pour le triple homicide de Vevey.

«Cette demande porte sur la partie du jugement concernant les avoirs qui ont été séquestrés», explique son avocat Me Christian Dénériaz. «Nous avons estimé que tant le jugement du 18 mars 2010 que ses considérants ne permettaient pas de verser les montants revenant aux parties concernées. En dépit de l’opposition de celles-ci, le président a estimé que cette demande d’explication était recevable et il a fixé cette audience pour trancher.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.