«Aigle fera tout pour accueillir ce Mondial des vins»

CompétitionUn comité de professionnels s’est constitué pour décrocher l’organisation du Concours mondial de Bruxelles en 2018.

Frédéric Borloz, syndic et instigateur de la candidature aiglonne à l'organisation du Concours mondial de Bruxelles 2018.

Frédéric Borloz, syndic et instigateur de la candidature aiglonne à l'organisation du Concours mondial de Bruxelles 2018. Image: Chantal Dervey

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Aigle – et par extension sa région – envisage d’organiser dans deux ans le célèbre et très coté Concours mondial de Bruxelles (lire ici). A l’instigation du syndic Frédéric Borloz, une candidature à la candidature a été déposée.

Prendre le pouls en Bulgarie

Afin d’en savoir plus sur la mise en œuvre d’un tel événement, qui n’a jamais eu lieu en Suisse, une délégation de la région s’est rendue fin avril à Plovdiv. La deuxième ville de Bulgarie organisait le millésime 2016 du célèbre concours créé en 1994. D’abord organisé dans la capitale belge, il est désormais itinérant en Europe: Espagne, Italie, France, Portugal, Slovaquie.

«Nous avons bien fait d’aller en Bulgarie. L’organisation d’une telle manifestation est beaucoup plus importante que tout ce que nous avions pu imaginer», dit le syndic d’Aigle, également président de la Fédération suisse des vignerons. Durant ce «Mondial des vins», ce sont environ 350 dégustateurs qui étalonnent près de 9000 crus venus du monde entier. En tout, ce sont au bas mot 500 personnes qu’il faut accueillir entre 3 et 7 jours. Une aubaine pour le Chablais vaudois après la saison de ski.

Entretien avec les dirigeants

A Plovdiv, la délégation aiglonne a pu visiter les infrastructures, surtout prendre langue avec les dirigeants du Concours mondial de Bruxelles. «Ils ont pris tout le temps qu’il fallait pour nous expliquer les tenants et aboutissants. Nous avons pu aussi présenter nos arguments. L’entretien a duré environ quatre heures», détaille l’édile.

Le dossier final de candidature doit être déposé fin juin. «Des responsables du concours viendront prochainement visiter Aigle et sa région. Notamment toutes les infrastructures, mais encore les offres culturelles, historiques, touristiques», explique-t-on au bureau de l’organisation à Bruxelles. L’annonce de la ville-hôte 2018 sera faite lors du concours de 2017, en mai, à Valladolid (Espagne).

Des rivales

A Bruxelles, on confie «que plusieurs villes sont potentiellement intéressées, et pas seulement en Europe». Pas de quoi refroidir la motivation des Aiglons. «Nous nous sommes réunis mercredi matin et avons décidé unanimement de continuer. Nous sommes déterminés à faire tout notre possible pour obtenir cette organisation.», plaide Frédéric Borloz.

«Nous», ce sont les membres du comité. Il est composé, outre du syndic aiglon, de Pierre-Alain Morard, directeur de l’Association touristique Aigle-Leysin-Col des Mosses, Frédéric Magné, directeur du Centre mondial du cyclisme, Nicolas Joss, directeur de l’Office des vins vaudois et Daniel Dufaux, directeur de Badoux Vins. La présence de ce dernier, président des œnologues suisses, est doublement précieuse, puisqu’il fait partie du panel de dégustateurs du Concours mondial de Bruxelles

«Nous avons désormais six semaines pour finaliser notre dossier. Nous allons y travailler d’arrache-pied», promet Frédéric Borloz.

Créé: 13.05.2016, 16h16

En chiffres

1994 Date de la création du Concours mondial de Bruxelles. Il juge tous les cépages de toutes les contrées viticoles du monde. 30 % des vins sont primés.

9000 C’est le nombre approximatif de vins qui seront analysés et notés par quelque 320 dégustateurs venus de 50 pays différents. Il faudra pouvoir stocker 36'000 bouteilles (4 pour chaque cru).

60 C’est le nombre de grandes tables qu’il faudra prévoir pour la seule dégustation.

300'000 C’est, en francs, le montant global qu’il faut compter pour organiser le Concours mondial de Bruxelles. L’organisation aiglonne sollicitera des aides publiques et approchera différents partenaires financiers pour remplir cette enveloppe conséquente.

Articles en relation

Aigle pourrait être la capitale mondiale du vin en 2018

Terroir La Ville et la région vont faire acte de candidature pour accueillir dans deux ans le fameux Concours mondial de Bruxelles. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.