Amendes vaudoises envoyées à double

Bug informatique745 amendes d’ordres ont été envoyées deux fois à des automobilistes vaudois pincés au radar.

Le bug concerne des amendes d'ordre pour excès de vitesse.

Le bug concerne des amendes d'ordre pour excès de vitesse. Image: Lucien Fortunati

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Suite à un problème dans la chaîne de traitement automatisé, le bureau du radar de la police cantonale vaudoise a envoyé, à double, plusieurs centaines de courriers concernant des amendes d'ordre.», a annoncé jeudi la police dans un communiqué. «Les contrevenants sont invités à s'acquitter d'une seule amende et à détruire le deuxième document.»

La police explique s’être rendue compte du bug à la suite des appels de plusieurs automobilistes. Le fournisseur du logiciel et les services informatiques de la police mènent des investigations pour connaître l’origine du bug. Leurs recherches ont permis de constater que 745 amendes, datées des 14 et 15 août ont été envoyées deux fois. Seuls les automobilistes vaudois semblent être concernés. C’est la première fois qu’un tel dysfonctionnement se produit.

Créé: 23.08.2012, 12h29

Articles en relation

Un bug retarde des versements d'allocations aux bénéficiaires du RI

Informatique Les personnes touchant le revenu d’insertion ont reçu leurs allocations familiales avec quatre jours de retard. Plus...

Les députés livrent leur diagnostic sur le bug informatique des fédérales

Elections Le 23 octobre dernier, Vaud a été le seul canton à ne pas livrer les résultats électoraux. La commission de gestion refuse de désigner des coupables, mais analyse le déroulement de la journée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.