Passer au contenu principal

L’été amer des producteurs de betteraves à sucre

À cause de la canicule et d’une nouvelle maladie, la récolte 2018 sera médiocre. Sucre Suisse SA prend des mesures urgentes.

Les fortes chaleurs couplées à l’apparition d’une nouvelle maladie touchant ici cette betterave présentée par Basile Cornamusaz provoqueront une récolte 2018 désatreuse.
Les fortes chaleurs couplées à l’apparition d’une nouvelle maladie touchant ici cette betterave présentée par Basile Cornamusaz provoqueront une récolte 2018 désatreuse.
JEAN-PAUL GUINNARD

Alors que la campagne de récolte des betteraves à sucre vient de commencer dans les campagnes du pays, le moral est en berne chez les producteurs. «La situation actuelle n’est pas faite pour nous motiver à poursuivre la culture de betteraves à l’avenir», résume Pierre-Alain Épars, membre du comité de la Fédération suisse des betteraviers. Alors que le prix du sucre est en baisse constante sur le marché européen, les agriculteurs doivent affronter un début de campagne perturbé par la nouvelle logistique de chargement mise en place par Sucre Suisse SA et une production qui s’annonce catastrophique en 2018, notamment en raison du syndrome des basses richesses, une nouvelle maladie apparue cet été (lire l’encadré).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.