L’ami de la CDU, des «Lib Dems» et du Parti socialiste vaudois

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cette semaine, la conseillère aux États PS Géraldine Savary a jeté l’éponge. Elle ne se représentera pas aux élections fédérales en 2019. Au passage, la sénatrice a concédé qu’elle n’avait pas tout dit sur le financement de ses campagnes électorales aux côtés du Vert Luc Recordon. Le multimilliardaire Frederik Paulsen a été plus généreux avec le ticket rose-vert que ce qui avait été annoncé dans un premier temps. Au total, il aurait versé 15 000 fr. en 2011 et 10 000 fr. en 2015.

L’héritier de l’entreprise pharmaceutique Ferring apprécie la compagnie des responsables politiques d’ici et d’ailleurs. On découvre qu’il se promène régulièrement dans la toundra sibérienne avec des élus: Géraldine Savary, bien sûr, mais aussi Pascal Broulis (PLR), François Longchamp (PLR), Pascal Couchepin (PLR) ou encore Isabelle Chassot (PDC), pour citer les plus notables. Des voyages «privés et entre amis».

Souvent présenté comme philanthrope explorateur, décoré par Vladimir Poutine et consul honoraire de Russie à Lausanne, ce grand patron n’en oublie pas pour autant les affaires. Le Suédois est à la tête d’un empire de sociétés domiciliées entre les Pays-Bas et les Caraïbes, en passant par Jersey, selon les révélations des Paradise Papers. Le sexagénaire bénéficie également d’un forfait fiscal depuis son arrivée dans le canton de Vaud en 2003. Un pedigree à faire défaillir un militant socialiste.

Le bonhomme se définit comme «Manchester libéral» («L’Hebdo» du 9 octobre 2014). Mais c’est la gauche vaudoise qu’il a décidé de financer. Mardi, après l’annonce de Géraldine Savary, il s’est même fendu d’un communiqué de presse pour regretter son retrait de la politique. «J’ai trouvé en Mme Savary l’exemple d’une femme de conviction, soucieuse du bien public, ferme sur ses positions et ouverte sur le monde. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu la soutenir, modestement et amicalement, dans ses campagnes politiques.»

«Modestement» est le mot, en regard des sommes lâchées par Paulsen pour d’autres élus. En février 2015, le «Sunday Times» écrivait que la filiale anglaise de Ferring a financé les Libéraux-démocrates de Nick Clegg à hauteur de 443 000 livres entre décembre 2013 et l’été 2014. En avril 2016, le patron des Lib-Dems a encore touché 30 000 livres pour une conférence organisée par Paulsen au château de Coppet, selon la presse anglaise. Une table ronde sur la Russie à laquelle François Fillon a également participé. Mais on ne sait pas si le candidat malheureux à la présidentielle française a, lui, été payé.

En novembre 2017, la «Süddeutsche Zeitung» s’est penchée sur les liens entre le multimilliardaire et un certain Peter Harry Carstensen. Un élu conservateur de l’Union chrétienne-démocrate d’Allemagne (CDU) qui a gouverné le «Land» Schleswig-Holstein de 2005 à 2012. Une période durant laquelle Ferring et Paulsen ont versé un demi-million d’euros à la CDU. Dans cette même région du nord de l’Allemagne, le mécène a aussi financé un musée d’art pour plus d’une dizaine de millions d’euros. Son inauguration a eu lieu en 2009. Une fois sa carrière politique terminée, Carstensen est devenu administrateur dans une société de Paulsen qui gère ce musée, selon le journal basé à Munich.

En résumé, le consul honoraire de Russie a été le bailleur de fonds des Lib Dems au Royaume-Uni, de la CDU en Allemagne, du PS et des Verts dans le canton de Vaud. Mais pas une piécette pour le PLR du coin. Dans sa dernière édition, «Le Matin Dimanche» a demandé à Pascal Broulis s’il avait été soutenu financièrement par son compagnon de voyage. Le conseiller d’État vaudois a sobrement répondu: «Non.»

Créé: 09.11.2018, 20h24

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.