Anaïs Timofte est la nouvelle présidente du POP Vaud

Vie des partisElle s’est fait connaître comme candidate au Conseil d’État et incarne le rajeunissement du POP. Entretien.

Cette élection répond aux aspirations du parti de se féminiser et se rajeunir.

Cette élection répond aux aspirations du parti de se féminiser et se rajeunir. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle s’est fait connaître comme candidate au Conseil d’État et incarne le rajeunissement du POP. Entretien.

Le congrès du Parti ouvrier populaire (POP) a élu Anaïs Timofte à sa présidence, samedi à Yverdon. La Lausannoise de 28 ans, déjà vice-présidente, succède à Gavriel Pinson, qui a passé huit ans à ce poste. Cette syndicaliste Unia est la deuxième femme dans ce rôle, 25 ans après Marianne Huguenin. Ex-candidate au Conseil d’État, elle incarne le rajeunissement du POP, rival et allié de SolidaritéS, et prépare les élections communales de 2021.

À 28 ans, vous êtes présidente du POP. C’est aussi l’âge moyen des membres du parti?
De nombreux adhérents de l’année ont moins de 30 ans. À la louche, je dirais que l’âge moyen des membres du POP tourne autour de 37 ans. L’organisation des jeunes POP a aussi beaucoup grandi. C’est la plus grande dans le canton.

Comment va la relation entre le POP et SolidaritéS? Si vous aviez fait une liste commune pour le Conseil national, n’auriez-vous pas gagné un siège?
Nous avons fait l’expérience d’une liste commune en 2015. Le résultat était inférieur à celui de 2019. Nous nous réjouissons que les différentes forces de la gauche combative progressent et nous sommes ravis de voir que SolidaritéS a failli faire un siège. Il y avait un sous-apparentement entre les deux listes. C’était une manière intelligente de garder nos identités et d’avancer. Cette stratégie a payé, même si ce n’est pas le facteur déterminant qui a augmenté les suffrages. Mais cela n’empêche pas de reposer la question pour de futures élections.

Le POP compte 30 conseillers communaux et 3 municipaux. Quel est votre objectif pour les communales de 2021?
Être plus axés sur des projets de terrain, dans les quartiers. Nous n’avons pas d’objectif chiffré. Mais nous voulons maintenir le bastion de Renens (ndlr: 15 conseillers communaux et 2 municipaux à Renens), augmenter notre présence à Lausanne (4 conseillers communaux et 1 municipal). Nous avons des militants dans tous les districts. Cette année, nous avons recréé une section Yverdon-Nord vaudois et là aussi nous voulons progresser.

Créé: 17.11.2019, 19h46

Articles en relation

Le POP a choisi Anaïs Timofte et Bernard Borel comme têtes de liste

Élections fédérales Les deux popistes visent le Conseil des États. Ainsi que le Conseil national, aux côtés de dix-sept autres candidats. Plus...

Les vendeuses et vendeurs sont sous pression!

L'invitée Anaïs Timofte proteste contre la déréglementation des horaires d’ouverture des magasins. Plus...

Pas d'effet Timofte pour le POP

Absents du 2e tour Le duel entre les deux candidats de la gauche radicale a tourné au court avantage de Jean-Michel Dolivo, membre de solidaritéS. Plus...

Anaïs Timofte porte les espoirs d’une gauche ultra et en colère

Election du 17 mars au Conseil d'Etat La jeune diplômée au parler cash secoue le ronron de la campagne et s’est déjà imposée comme cheffe de file au Parti ouvrier populaire. Plus...

Trois outsiders pour chambouler la coalition PLR-PS

Succession Maillard Si les candidats de la gauche radicale Anaïs Timofte et Jean-Michel Dolivo se présentent en opposants au Conseil d’État, le PDC Axel Marion veut pérenniser une alliance de circonstance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.