Passer au contenu principal

André Schneider quitte «avec regret» la vice-présidence de l’EPFL

Le vice-président responsable des ressources et des infrastructures s’en va diriger l’aéroport de Genève.

André Schneider, vice-président de l’EPFL responsable des ressources et des infrastructures, en 2014.
André Schneider, vice-président de l’EPFL responsable des ressources et des infrastructures, en 2014.
Gérald Bosshard - A

Non, il ne s’en va pas parce que le futur président de l’EPFL ne veut pas de lui dans sa nouvelle équipe. Ou parce qu’il n’est pas heureux à son poste actuel de vice-président de la haute école fédérale. Le Genevois André Schneider, docteur en informatique, y est responsable depuis le mois d’août 2013 de tout ce qui touche aux ressources (financières, humaines…) et aux infrastructures. S’il part, c’est pour saisir au bond «une opportunité unique» en allant, dès la fin de l’année, diriger l’aéroport de Genève. Selon l’intéressé, le changement pourrait déjà intervenir en septembre, mais la date de son entrée en fonctions n’est pas encore définitive. Il succédera à Robert Deillon, qui prend sa retraite.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.