«L’antijudaïsme est un pan sombre de la Réforme, on ne doit pas l’occulter»

MémoireA l’occasion des 500 ans de la Réforme, l’Espace des Terreaux se penche sur l’histoire conflictuelle entre les juifs et les chrétiens.

Jean-Marc Tétaz, théologien et philosophe.

Jean-Marc Tétaz, théologien et philosophe. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des écrits antijudaïques de Luther à l’antisémitisme de certains pasteurs au XXe siècle, l’histoire du protestantisme est chargée de pages sombres que les Eglises préféreraient oublier. L’Espace culturel des Terreaux organise pourtant un débat lundi sur la question. Nécessaire, selon le philosophe et théologien Jean-Marc Tétaz.

Pourquoi évoquer cette question en plein jubilé de la Réforme?

Une commémoration ne doit pas cacher les aspects négatifs d’un héritage. C’est seulement si on est conscient de ces aspects-là qu’on sera capable d’en faire quelque chose, à commencer par éviter de retomber dans les mêmes travers.

Est-ce qu’il y a eu un antisémitisme spécifique au protestantisme?

La question est complexe. Il y a une vieille tradition d’antijudaïsme chrétien qui utilisait des motifs théologiques pour dévaloriser les juifs, en affirmant par exemple qu’ils sont les meurtriers du Christ. Puis, on voit apparaître, vers la fin du XVe siècle en Espagne, l’idée qu’il y aurait dans la nature même des juifs une sorte de tache atavique. Ce que la Réforme apportera de spécifique, c’est l’idée de la clarté de l’Ecriture: la Bible n’a qu’un sens et montre que Jésus est le messie. Les juifs qui refusent cette évidence sont considérés comme des menteurs.

Pourquoi Martin Luther était-il si hostile aux juifs?

Dans son premier traité consacré à la question, en 1523, il plaide pour une attitude aimable face aux juifs. Vingt ans plus tard, en 1543, entre autres devant l’évidence qu’il n’y a quasi pas de conversion de juifs au christianisme, il passe à une politique extrêmement dure, demandant que les juifs soient expulsés ou réduits à des tâches déshonorantes. Il appelle même à incendier les synagogues.

Cette attitude annonce-t-elle l’antisémitisme moderne?

Non, celui-ci apparaît au milieu du XIXe siècle et va se nourrir de sources différentes. Mais on va alors redécouvrir les textes antijuifs de Luther et les utiliser.

L’antisémitisme protestant au XXe siècle n’est pas avant tout une question allemande?

Il y avait également des pasteurs antisémites dans le canton de Vaud entre 1933 et 1945. Cela a été relaté dans le livre de Nathalie Narbel (Un ouragan de prudence, 2003). Marcel Regamey, qui avait écrit Défie-toi du Juif dans La Nation en 1932, a joué un rôle crucial dans la naissance de l’Eglise évangélique réformée du Canton de Vaud (EERV). La pensée de la Ligue vaudoise et l’antisémitisme ont longtemps imprégné les sphères dirigeantes de l’Eglise. Mais les choses ont heureusement beaucoup changé. L’EERV soutient activement les manifestations qui reviennent sur ces questions dans le cadre du Jubilé de la Réforme.

Quelle est l’attitude actuelle du protestantisme face au judaïsme?

Dans son ensemble, le protestantisme a compris qu’il devait reconnaître une place essentielle au dialogue avec le judaïsme. La Faculté de théologie et de sciences des religions de l’Université de Lausanne a joué un rôle important en créant une chaire de judaïsme.

Créé: 29.01.2017, 12h13

Infobox

Conférence-débat «Les réformateurs face au judaïsme»,
avec Pierre-Olivier Léchot et Claire Soussen-Max (historiens), Isabelle Graesslé et Marc Faessler (pasteurs) et Jacques Ehrenfreund, professeur d’histoire du judaïsme. Lundi 30 janvier, 19 h, Espace culturel des Terreaux, Lausanne.

Articles en relation

Martin Luther le flamboyant était mal embouché

Histoire d'ici Portrait contrasté du premier père de la réforme protestante, qui fut lancée il y a un demi-millénaire. Plus...

«La Réforme a profondément modifié la Suisse»

500 ans de la Réforme Le conseiller fédéral Alain Berset était à Genève ce jeudi pour lancer les célébrations des 500 ans de la Réforme. Interview. Plus...

«Le protestantisme est moderne, il doit le rester»

Foi Le théologien Jean-Marc Tétaz évoque la difficile mais nécessaire réforme des religions. Interview. Plus...

«Le football est un résumé de la vie, comme l’Evangile»

Pasteurs d’aujourd’hui 5/6 Fan de ballon rond et champion de tennis, le pasteur Pierre-Yves Paquier mêle Dieu et le sport pour s’adresser au plus grand nombre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.