Passer au contenu principal

L’application contre le harcèlement prend forme

À l’impulsion de la députée Léonore Porchet, l’application «Eyes Up» incitera les personnes harcelées dans la rue à ne pas baisser le regard.

Une récolte de fonds démarre ce jeudi pour terminer le montage d’une nouvelle application, qui se nommera «Eyes Up», à l’intention des personnes qui se sentent harcelées sur le domaine public.

Initiée au plan politique par la députée Verte Léonore Porchet, la démarche consiste à proposer une interface sur smartphone qui permettra de signaler tout cas de comportement à caractère sexuel à l’endroit de simples passant(e)s. Parmi les concepteurs du projet, Max Felder, responsable scientifique, explique qu’une victime peut ainsi signaler un cas tout en restant anonyme: «C’est notamment un moyen pour elle de prendre acte de ce qui s’est passé, plutôt que de laisser passer la chose et de la refouler, ce qui est le pire des cas de figure d’un point de vue psychologique.»

L'équipe qui a travaillé au montage de l'application (troisième depuis la gauche, Léonore Porchet, derrière elle, Max Felder). Elle demande maintenant un soutien financier.
L'équipe qui a travaillé au montage de l'application (troisième depuis la gauche, Léonore Porchet, derrière elle, Max Felder). Elle demande maintenant un soutien financier.

À l’échelle du recueil des données, le dispositif permettra d’avoir une connaissance de l’occurrence des actes de harcèlement de rue. Les données compléteront celles de l’enquête de la Municipalité de Lausanne, qui a été présentée fin 2016.

Pour lancer le crowdfunding, une vidéo tournée avec l’humoriste Yann Marguet sera visible dès ce jeudi, notamment sur les réseaux. L’équipe à la base du projet y a travaillé bénévolement jusque-là. Mais elle a aujourd’hui besoin de 40'000 francs pour lancer et sécuriser l’application. Cette dernière devrait être opérationnelle à la fin du printemps.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.