Passer au contenu principal

Les apprentis ne devront pas refaire leur année

Les CFC et AFP seront accordés sans examen théorique. Pour les épreuves pratiques, Vaud a obtenu de pouvoir les supprimer selon les cas.

Les examens théoriques sont supprimés. Pour la pratique, Vaud pourra demander des dérogations.
Les examens théoriques sont supprimés. Pour la pratique, Vaud pourra demander des dérogations.
Keystone/A

Après plusieurs semaines de discussions entre les Cantons, les Organisations du monde du travail (Ortra), le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) et le ministre de l’Économie, Guy Parmelin, une solution a été trouvée pour les apprentis. Malgré la crise sanitaire due au coronavirus, ils pourront obtenir leur certificat fédéral de capacité (CFC) ou leur attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) à l’issue de cette année scolaire. Dans le canton de Vaud, quelque 6000 jeunes sont concernés.

Les partenaires se sont mis d’accord sur l’annulation des épreuves théoriques. Les notes des élèves obtenues jusque-là seront prises en compte dans les domaines de la culture générale et des connaissances professionnelles. Le travail personnel d’approfondissement comptera également.

Trois variantes

Pour les examens pratiques, trois variantes ont été distinguées. La première consiste dans le passage de l’épreuve en entreprise. La deuxième prendra la forme d’examens groupés pour les branches qui peuvent l’organiser. La troisième est l’annulation pure et simple lorsque les circonstances ne permettent pas d’observer les règles sanitaires de l’OFSP.

La cheffe du Département vaudois de la formation, Cesla Amarelle, ne cache pas son soulagement: «Nous sommes très contents de cette solution qui ne nous oblige pas à organiser des examens pratiques malgré tout.» Vaud est en effet très touché par l’épidémie et le nombre importants d’apprentis rend difficile, selon les branches, d’organiser de grandes sessions groupées.

Les Ortra ont jusqu’au 17 avril pour se déterminer sur leur désir d’organiser ou non des examens pratiques. À noter que 175 professions sont représentées dans le canton. Une fois leur décision arrêtée, le Département de la formation se positionnera. Au cas où il demande l’annulation, le SEFRI devra examiner la requête sous l’angle sanitaire. Si l’examen pratique est annulé, l’évaluation du maître d’apprentissage fera foi pour l’obtention du certificat.

Pas de diplôme «au rabais»

Cesla Amarelle insiste sur le fait qu’une annulation d’examen ne débouche pas sur un diplôme «au rabais»: «Plus de 90% des jeunes qui passent le CFC l’obtiennent. L’examen est un rituel de passage, mais reste très rarement éliminatoire et n’est pas en lien avec la qualité de la formation.»

Autre préoccupation: la conclusion de nouveaux contrats d’apprentissage pour 2020-2021. Craignant que l’épidémie n’entrave le processus habituel avec, notamment, les stages d’observation, les partenaires ont monté un groupe de travail qui cherchera des solutions. L’allongement du délai de recrutement pourrait en être une.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.