Passer au contenu principal

LausanneArnaque aux sentiments: 265'000 fr. envolés

La police cantonale vaudoise a placé en détention deux hommes soupçonnés d'avoir escroqué une personne en détresse.

C'est via l'application «Messenger» que la victime a été contactée.
C'est via l'application «Messenger» que la victime a été contactée.
Keystone

La police cantonale vaudoise a mis la main sur deux individus suspectés d'une escroquerie sur internet. Leur victime a subi un préjudice dépassant les 250'000 euros (265'000 francs).

L'homme visé par l'arnaque a été contacté via l'application Messenger de Facebook par une femme qui a «pu jouer sur ses émotions», explique mercredi la police vaudoise. Après quelques échanges, l'inconnue a demandé de l'aide financière «sous différents prétextes et sous différentes formes», poursuit le communiqué. Les transferts d'argent ont été réalisés par des virements bancaires internationaux et des coupons PCS.

Aidé par ses proches

L'homme a fini par se rendre compte de l'escroquerie grâce à l'intervention de ses proches. Il a déposé une plainte pénale le 31 décembre 2019.

La Division enquêtes cyber de la police vaudoise a pu identifier deux suspects, deux hommes de nationalité guinéenne et béninoise, vivant en France et âgés respectivement de 20 et 50 ans. Tous deux ont été interpellés le 21 janvier à Lausanne, avant d'être placés en détention provisoire.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.