Des arnaqueurs au faux héritage sévissent

VaudLa police cantonale vaudoise appelle à la prudence, concernant un courrier ou un mail qui affirme que vous allez toucher un héritage.

Pour toucher l'héritage, les personnes contactées devaient verser de fortes sommes. (Photo d'illustration)

Pour toucher l'héritage, les personnes contactées devaient verser de fortes sommes. (Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plusieurs cas d’arnaques au faux héritage ont été signalés dans le canton de Vaud depuis quelques semaines, selon un communiqué de la police cantonale. Les victimes reçoivent un courrier ou un email de la part d’une prétendue étude de notaires dont le siège se trouve en Suisse ou à l’étranger et qui leur annonce gérer un héritage leur étant destiné. Toutefois, pour toucher cet héritage, les personnes contactées doivent verser sur un compte bancaire à l’étranger, une somme équivalente à parfois une dizaine de milliers d’euros, afin de couvrir de prétendus frais de dossiers. Une fois ce paiement effectué, les victimes ne reçoivent plus de nouvelles de la part des personnes qui les ont contactées.

Appel à la prudence

La police cantonale vaudoise conseille de faire preuve de la plus grande prudence: vérifiez personnellement l’existence des sociétés qui vous ont contacté, en faisant toutefois attention, car leur nom et leur adresse correspondent parfois à de véritables études de notaires dont les coordonnées ont été usurpées. Seule l’adresse mail indiquée dans le message est celle des escrocs. Ne versez jamais une avance de frais ou une commission sans vous renseigner auprès de professionnels reconnus de la branche sur la crédibilité de vos interlocuteurs. En cas de doute, il convient de prévenir la police en recueillant le maximum d’éléments pour faciliter les recherches. (comm/nxp)

Créé: 27.06.2018, 15h15

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.