Passer au contenu principal

Arrivée de Chine, une chenille gloutonne dévore le buis vaudois

Gare à la pyrale! Ce ravageur se délecte des feuilles de nos haies et buissons. Il a envahi l’arc lémanique cet été.

Le buis, d’ordinaire si joli, a perdu toutes ses feuilles. Face à des arbustes ravagés, un spécialiste aguerri des jardins et des plantes n’en revient pas: «En trente-cinq ans de métier, je n’ai jamais vu ça. Des buissons ont été complètement dévorés», déclare Christian Gendre, contremaître au secteur sud du Service des parcs et domaines de la Ville de Lausanne.

Qui est le vilain glouton? Il s’agit de la pyrale du buis, un papillon nocturne aux ailes brunes et blanches avec des reflets violacés, qui vit normalement en Asie orientale (Chine, Japon, Corée). Plus exactement, c’est sa chenille – de couleur jaune à vert foncé, striée de bandes noires, dont la longueur peut atteindre 5 cm – qui met à son menu les feuilles des arbustes ornant nos parcs, nos cimetières et nos jardins.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.