Passer au contenu principal

Prises d’assaut par une foule de promeneurs, les vignes souffrent

Le confinement pousse à s’évader dans la nature. Les vignerons mettent en garde: les cultures sont fragiles en avril.

Florian Cella

La nature s’est éveillée, le soleil brille et les promeneurs sont plus que ravis de sortir d’un pesant confinement à la maison. Privilégié par le panorama qu’il offre au-dessus du Léman, le vignoble de Lavaux a vu ses chemins pris d’assaut par des marcheurs le week-end dernier. Voire les jours de semaine, lorsque la météo les y invitait. Un peu trop au goût des vignerons, qui voient rouge face à des comportements parfois invraisemblables. À tel point que la police a été mobilisée pour, ces prochains jours, informer, voire verbaliser les visiteurs indélicats.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.