Passer au contenu principal

Les astreints à la PC pourront être encasernés

Sur les 800 mobilisés qui arriveront par vagues, déjà 300 sont sur le terrain. Pour une durée inconnue.

Dans une salle de gym du Gymnase du Bugnon réquisitionnée pour les personnes sans abri, un astreint à la PCi veille à ce que la distance réglementaire entre les lits soit respectée.
Dans une salle de gym du Gymnase du Bugnon réquisitionnée pour les personnes sans abri, un astreint à la PCi veille à ce que la distance réglementaire entre les lits soit respectée.
Florian Cella

«La population vaudoise compte sur votre engagement, votre disponibilité et votre abnégation face à une crise inédite que notre pays n’a plus connue depuis la Seconde Guerre mondiale et dont l’ampleur est encore inconnue à ce jour. […] Vous avez été préparés pour faire face à une telle situation. C’est aujourd’hui qu’il faut se mobiliser en masse et être solidaires!» Voilà quelques phrases du courrier de mobilisation, daté du 16 mars, qu’ont reçu 800 astreints à la Protection civile (PCi). Les premiers sont déjà sur le terrain depuis le 23 mars. D’autres arriveront par vagues successives, «au fur et à mesure des besoins en lien avec les missions attribuées à la PCi», souffle l’état-major.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.