Attention aux faux directeurs d'entreprise

VaudLa police vaudoise met en garde contre des arnaqueurs qui s'en sont pris à des entreprises du canton, en se faisant passer pour le directeur de la maison mère.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils collectent des informations sur les réseaux sociaux et dans les communications internes, puis se font passer pour les directeurs des sociétés mères. Des escrocs spécialistes du social engineering"ont effectué plusieurs tentatives, ces derniers mois, pour arnaquer des entreprises du canton de Vaud. But de l'usurpation d'identité: obtenir le versement de sommes conséquentes de la part des filiales basées en Suisse.

Une dizaines de tentatives ont été répertoriées par la police cantonale. Par deux fois, les malfaiteurs ont réussi leur coup et ont obtenu 1,8 million de francs.

Selon les inspecteurs de la brigade financière de la police de sûreté, les escrocs agissent depuis l'étranger. L'argent versé est déplacé de banque en banque à travers le monde, particulièrement en Asie, afin que les fonds ne puissent être bloqués.

30 appels en 3 jours
Grâce à leurs connaissances acquises sur internet, les délinquants parviennent à manipuler leurs victimes. Dans la précipitation, ils les convainquent par exemple de l'imminence d'un contrôle fiscal ou d'un rachat d'entreprise. Ils vont même jusqu'à imiter la voix de ceux dont ils usurpent l'identité, et passent jusqu'à 30 appels en trois jours.

Les escrocs font attention de demander à leurs victimes de ne rien divulguer à leurs supérieurs. Ils vont jusqu'à mettre en place un mode de communication basé sur un code secret qui doit être donné à chaque conversation.

Par l'intermédiaire d'un faux avocat, ils obtiennent par téléphone l'adresse mail de la secrétaire comptable en expliquant avoir l'intention de contacter le directeur sur son portable. L'employé reçoit ensuite des mails "confidentiels" qu'il croit envoyés par son patron.

La police cantonale conseille de ne pas publier d'informations sensibles sur les réseaux sociaux et de respecter les procédures internes à l'entreprise avant d'effectuer des transactions.

Créé: 28.01.2014, 11h27

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.