Passer au contenu principal

L'augmentation des prix des CFF dénoncée

L'ATE Vaud s'est offusquée de la hausse des tarifs des CFF pour les jeunes et de la réduction des billets dégriffés.

La «Voie 7» va être remplacée par un nouvel abonnement, le «Seven25», beaucoup plus cher.
La «Voie 7» va être remplacée par un nouvel abonnement, le «Seven25», beaucoup plus cher.
Photo d'illustration, Keystone

L'Association transport et environnement (ATE Vaud) rappelle mardi dans son communiqué que le Surveillant fédéral des prix, qui a présenté lundi son rapport 2018, a émis de sérieux doutes au sujet de la suppression de l'abonnement Voie 7, qui sera remplacé dès avril 2019 par un nouvel abonnement Seven 25. L'ATE Vaud conteste dans le même temps la politique tarifaire des CFF auprès de Monsieur Prix. Elle lui a adressé une dénonciation formelle face à l'augmentation des tarifs pour les jeunes et la réduction notable des billets dégriffés décidées par les CFF.

Controverse sur les billets dégriffés

L'ATE Vaud s'étonne cependant qu'aucune référence ne soit faite dans son rapport sur la réduction notable de l'offre en matière de billets dégriffés depuis janvier 2019. Ceci alors qu'il se félicite des mesures obtenues pour 2018.

Pour mémoire, l'ATE Vaud avait écrit aux CFF le 4 février dernier afin d'obtenir des informations sur cette réduction des billets dégriffés, sans obtenir pour l'heure ni réponse, ni même accusé de réception. Interrogés alors à ce sujet par Keystone-ATS, les CFF avaient contesté toute volonté de raréfaction.

Hausse inacceptable

L'ATE Vaud déplore par ailleurs le remplacement de la Voie 7 par le nouvel abonnement Seven25, qui s'avère beaucoup plus cher. L'augmentation de 70% (l'offre passant de 300 francs à 510 francs, demi-tarif compris) est inacceptable et aura pour effet d'éloigner certains jeunes du rail.

L'ATE déplore l'absence de stratégie de promotion visant à séduire de nouveaux clients tels que les automobilistes et les jeunes notamment. Ces éléments tendent à démontrer que les CFF «augmentent leurs prix de façon abusive», estime l'association.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.