Aujourd'hui la gauche festoie. Mais demain?

Elections cantonalesIl y a eu les élections communales. Puis les Fédérales et la Complémentaire en fin d'année dernière. L'UDC vaudoise peine à faire passer ses candidats à la majoritaire, pourtant le parti reste fort et pourrait poser bien des problèmes au nouveau gouvernement.

Le perdant, Claude-Alain Voiblet, et l'une des gagnantes (Béatrice Métraux). Si la seconde a aujourd'hui le sourire, la législature s'annonce semée d'embûches pour le nouveau gouvernement.

Le perdant, Claude-Alain Voiblet, et l'une des gagnantes (Béatrice Métraux). Si la seconde a aujourd'hui le sourire, la législature s'annonce semée d'embûches pour le nouveau gouvernement. Image: Patrick Martin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’heure est à la fête dans le camp rose-vert! Avec un seul élu lors du 1er tour de l’élection au Conseil d’Etat, le 11 mars dernier, socialistes et écologiques partaient avec un retard relatif dans la course à la majorité du Conseil d’Etat vaudois. Le mouchoir de poche dans lequel se tenaient les trois candidates de gauche présageait en effet d'un nouveau tir groupé ce 1er avril, pour le second tour.

C'est ainsi qu'aujourd’hui les électeurs ont adoubé la liste rose-verte dans son intégralité: la majorité de gauche, obtenue en novembre dernier lors de l'élection complémentaire (succession de Jean-Claude Mermoud) est donc confirmée. Mais la joie risque bien d’être de courte durée, les embûches s'annonçant nombreuses pour ce gouvernement, qui entamera son quinquennat le 1er juillet prochain.

Découvrir l'alternance
Tout d’abord la majorité du Grand Conseil reste à droite. Le gouvernement devra donc trouver un terrain d’entente avec son parlement s’il entend mener ses projets à bien. «Les Vaudois ont voulu un gouvernement d’alternance, je ne suis pas sûr qu’ils sachent vraiment ce que c’est», notait avec une pointe d’amertume la présidente des libéraux vaudois Catherine Labouchère. La verte lausannoise Natacha Litzistorf balaie cet argument: «Il était de bonne guerre de dire que le canton serait ingérable avec deux majorités différentes durant la campagne. Mais les Vaudois font preuve d’un certain bon sens, même les élus!» Elle ne doute donc pas que gouvernement et parlement trouveront un terrain d’entente.

Les Vaudois sont de droite!
Deuxième écueil: les Vaudois gardent majoritairement une sensibilité de droite. C’est du moins ce qui ressort des élections au Grand Conseil. «L’UDC n’a pas vu sa proportion d’électeurs diminuer», rappelle Claude-Alain Voiblet. «Il y a 30 ans, je suis entré dans un parti qui faisait 8% d’électeurs au niveau national et 9% au niveau vaudois. Nous en sommes aujourd'hui à 25%!» Philosophe, il résume: «Dans la vie d’un parti, il y a des périodes fastes, comme en 2003-2004, et des périodes plus difficiles. Ce n’est qu’une étape dans le temps politique.»

Autant dire, donc, que le parti n’hésitera probablement pas à utiliser les outils de la démocratie directe pour faire entendre sa voix, même sans être au gouvernement. Et à ce jeu-là, l'UDC est on ne peut plus redoutable que lorsqu'elle brigue un siège dans un exécutif.

Créé: 01.04.2012, 17h35

Dossiers

En images

Cantonales 2012: le deuxième tour

Cantonales 2012: le deuxième tour Suivez, en images, le second tour des élections cantonales.

Articles en relation

Un Conseil d’Etat à majorité féminine et de gauche

Elections vaudoises Les Vaudois ont confirmé dimanche la majorité de gauche au gouvernement cantonal. En élisant deux socialistes et une Verte au second tour, ils se dotent du seul Conseil d’Etat à majorité féminine de Suisse. Plus...

Nuria Gorrite: «Première! Je peine encore à réaliser»

Deuxième tour Claude-Alain Voiblet n'aura pas su convaincre les Vaudois. Ni dans les villes, ni - et c'est plus surprenant - dans les campagnes. Plébiscitée, Nuria Gorrite fait son entrée au gouvernement. Plus...

La gauche confirme sa majorité au Conseil d'Etat

Cantonales 2012 La rose Nuria Gorrite entre au gouvernement, aux côtés de la Verte Béatrice Métraux et d’Anne-Catherine Lyon. La socialiste est la moins bien élue des trois candidates de la gauche. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.