Passer au contenu principal

Avni Orllati: «Bernard Nicod a perdu la tête»

L'entrepreneur, en conflit avec Bernard Nicod et au centre de critiques au vitriol, sort de sa réserve. Il répond aux accusations du promoteur et de son allié le «corbeau».

Avni Orllati lors de l'interview.
Avni Orllati lors de l'interview.
PATRICK MARTIN

Avni Orllati a décidé de cesser de se murer dans le silence. À la tête d’une entreprise spécialisée dans la démolition, le terrassement, la géothermie et la dépollution, qui emploie plus de 700 collaborateurs, il est ouvertement accusé de pratiques illicites. Notamment dans sa décharge de Bioley-Orjulaz où un procureur a enquêté avant de classer le dossier, aujourd’hui en examen au Tribunal fédéral. Derrière les accusations se trouve Bernard Nicod, l’associé d’Orllati devenu ennemi sur le projet des Cèdres et de sa tour, à Chavannes-près-Renens. Et aussi un dénonciateur anonyme démasqué, Fabien Dunand, ancien rédacteur en chef de 24 heures engagé dans ce qu’il nomme un «combat citoyen». Dans ses bureaux de Bioley-Orjulaz, Avni Orllati livre sa version des faits.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.