L'avocat de la famille de Marie pointe du doigt les experts psychiatres

Affaire Claude DuboisA la suite des conclusions de l'enquête administrative, vendredi matin, Me Barillon juge que les experts ont mal estimé le degré de dangerosité de l'assassin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Me Jacques Barillon, avocat de la famille de Marie, a pris position vendredi après-midi, suite à la présentation le matin même des résultats de l'enquête indépendante sur l'affaire Claude Dubois. L'expert nommé par la justice, Felix Bänziger, avait conclu qu'aucun acteur de la chaîne administrative et pénale n'avait commis d'erreur dans la gestion du cas Claude Dubois.

L'avocat estime de son côté que les experts psychiatres se sont fourvoyés et ont sous-estimé le degré de dangerosité de Claude Dubois, dangerosité qu'il explique avoir constatée lui-même en observant l'assassin au cours d'audiences.

Dans son rapport, Félix Bänziger relève que l'expertise psychiatrique de 2013 indiquait que le risque de récidive de Claude Dubois était faible, mais que son degré de dangerosité pouvait varier notamment en fonction de ses relations sentimentales. Pour bénéficier des arrêts domiciliaires, il devait ainsi soumettre ses relations à un contrôle en annonçant toute nouvelle liaison à la Fondation vaudoise de probation. Or, selon l'expert, le psychothérapeute de Claude Dubois avait connaissance de la liaison avec Marie mais ne l'a pas signalée à l'Office d'exécution des peines.

Le rapport indique que «personne n'avait ne serait-ce qu'envisagé que Claude Dubois passerait à l'acte si rapidement dans une nouvelle relation».

Réponse du Département

L'ancien procureur du canton de Soleure a listé une série de recommandations pour améliorer le fonctionnement des différents services concernés. Il propose notamment de faire preuve de plus de retenue dans l'octroi des arrêts domiciliaires pour les criminels potentiellement dangereux.

Le Département de l'Intérieur a pris position dans l'après-midi, indiquant que l’octroi d’arrêts domiciliaires pour tous les condamnés pour crime sexuel ou de sang a été suspendu au lendemain du drame. Cette mesure sera prolongée tant qu’une meilleure solution que les bracelets électroniques n’aura pas été trouvée, indique le Département.

Felix Bänziger propose également l'examen ultérieur de toutes les longues peines privatives de liberté au regard de l'art. 65. Le Département indique qu'elles sont toutes actuellement en cours de réexamen par l'Office d'exécution des peines, afin de «vérifier si une mesure thérapeutique ou d’internement pourrait être demandée à l’encontre d’un détenu, de manière à mieux préparer un élargissement de peine à venir, voire de suspendre l’exécution de la peine au profit d’une mesure d’internement.» [Notre dossier complet sur le drame de Payerne]

Créé: 30.08.2013, 15h48

Dossiers

Articles en relation

Affaire Dubois: l'expert innocente la justice et l'administration pénitentiaire

Meurtre de Marie Felix Bänziger, ancien procureur du canton de Soleure, a conclu qu'aucune faute n'a été commise par les différents intervenants dans l'affaire Claude Dubois. Mais il a émis neuf recommandations. Plus...

Les conclusions de l'enquête sur l'affaire Dubois connues vendredi matin

Meurtre de Marie Dans son enquête, Felix Bänziger, ancien procureur du canton de Soleure, a innocenté la justice et l'administration pénitentiaire dans l'affaire Claude Dubois. La suite des conclusions de l'expert à suivre en direct avec La Télé. Plus...

Le récidiviste Claude Dubois pourrait être interné à vie

DRAME DE PAYERNE Faut-il infliger à l'assassin de Marie la mesure la plus lourde prévue par le Code pénal suisse? Deux experts psychiatres devront se prononcer. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.