Passer au contenu principal

La bagarre sur le prix des collèges ne faiblit pas

Les architectes se sentent dénigrés par la Cour des comptes. Cette dernière s’en défend.

880 fr./m2 pour l'extension du collège de Vers-chez-les-Blanc. Un prix dans la moyenne de l'étude.
880 fr./m2 pour l'extension du collège de Vers-chez-les-Blanc. Un prix dans la moyenne de l'étude.
Florian Cella
517 fr./m2 pour le collège de Vallorbe. La Commune n'a pas fait de concours d'architecture.
517 fr./m2 pour le collège de Vallorbe. La Commune n'a pas fait de concours d'architecture.
Olivier Allenspach
295 fr./m2 pour le collège du Martinet, à Rolle. Le concours tenait compte de l'économicité.
295 fr./m2 pour le collège du Martinet, à Rolle. Le concours tenait compte de l'économicité.
Vanessa Cardoso, AFP
1 / 3

Le rapport de la Cour des comptes sur les constructions scolaires a jeté un pavé dans la mare. Depuis sa publication, les architectes sont en colère. Ils dénoncent un amalgame, une généralisation. Ils n’acceptent pas que l’enquête de la Cour pointe du doigt les concours d’architecture, qui seraient à l’origine d’une politique trop ambitieuse pour les collèges communaux. Deux associations de la branche, la SIA Vaud (Société des ingénieurs et des architectes) et l’UPIAV (Union patronale des ingénieurs et architectes vaudois), ont réagi (lire ci-contre). Pour elles, il y a «erreur de raisonnement».

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.