La Banane prendra du volume pour accueillir plus d’étudiants

UniversitéLe chantier de la bibliothèque de l’Université avoisine les 80 millions de francs. Le nombre de livres accessibles devrait rester stable.

La bibliothèque de Dorigny devrait offrir 2000 places de travail et de lecture à l’avenir, contre 900 aujourd’hui.

La bibliothèque de Dorigny devrait offrir 2000 places de travail et de lecture à l’avenir, contre 900 aujourd’hui. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Étudiants et bouquins sont à l’étroit aujourd’hui à la Banane, surnom du bâtiment de la Bibliothèque cantonale et universitaire (BCU) à Dorigny. Et donc ce bâtiment, officiellement baptisé Unithèque, doit prendre du volume pour satisfaire la demande. Les travaux démarreront en novembre et dureront jusqu’en 2022, comme le Conseil d’État l’a annoncé jeudi. Le Grand Conseil devra se prononcer sur une tranche de 54,7 millions d’ici à quelques mois. Montant total du projet: 79,5 millions de francs.

Déjà présenté en 2015, l’agrandissement devait être inauguré cette année. Vue d’avion, l’extension donne l’impression qu’une seconde banane viendra se greffer sur la face convexe de la première. Ouverte en 1983, la Banane était conçue pour une université de 6000 étudiants, alors qu’elle en compte désormais 15'000. D’où un besoin de 2000 places de travail à la bibliothèque, alors qu’on en trouve seulement 900 aujourd’hui.

350'000 livres en rayons

Le projet permettra également d’agrandir le restaurant universitaire. Avec 1300 places assises, il sert 2000 repas et pourra en proposer 400 de plus à l’avenir. Sur tous ses sites et ses entrepôts (Dorigny, Riponne et ailleurs dans le canton), la BCU compte environ 11 millions de documents, dont 6,7 millions de manuscrits et 2,6 millions d’imprimés. «Mais actuellement environ 350 000 ouvrages sont disponibles en libre accès à Dorigny. L’extension prévue ne va pas particulièrement changer ce nombre», explique Jean-Claude Albertin, directeur adjoint de la BCU.

En fait, le projet prévoit tout de même de doubler la capacité de Dorigny en y ajoutant 47'000 mètres linéaires d’étagères. Mais ce sont surtout les magasins, entendez par là les entrepôts inaccessibles au public, qui en bénéficieront. «Nous rachetons et remplaçons entre 15'000 et 20'000 ouvrages par année, ajoute Jean-Claude Albertin. Le même volume sort alors du libre accès et accroît les magasins. L’agrandissement de l’Unithèque nous permettra également de réunir certaines collections et certains fonds entreposés, sans être accessibles au public, ailleurs dans le canton.»

Quant aux nouvelles places de travail, il ne s’agira pas seulement d’installer des chaises et des tables. L’architecture intérieure prévoit notamment une immense salle de lecture et des espaces plus petits, selon Chantal Ostorero, directrice générale de l’enseignement supérieur, au sein du Département de la formation, de la Jeunesse et de la Culture (DFJC). «Avec l’augmentation du nombre d’étudiants qu’a connue l’Université, la bibliothèque ne correspond plus aux techniques actuelles de recherche, ajoute-t-elle. Il faut offrir de nouvelles places de travail aux étudiants, car il n’y en a plus assez non plus dans les cafétérias du campus pour travailler entre les cours.»

Facture en hausse

Le montant de 79,5 millions articulé ce jeudi par le Conseil d’État est supérieur d’environ 6 millions de francs aux chiffres esquissés en 2015. Une hausse qui s’explique par l’affinement du projet ces quatre dernières années, selon Chantal Ostorero. Sur ce total, la Confédération devrait accorder un subside de 17,6 millions. Le reste corres­pond à la tranche de 54,7 millions pour la construction dévoilée jeudi par le Conseil d’État et au crédit d’études de 7,2 millions de francs votés par le Grand Conseil en 2015. (24 heures)

Créé: 11.04.2019, 19h36

En chiffres

79,5 millions de francs, c’est la facture totale de l’agrandissement du bâtiment Unithèque. Environ 18 millions seront payés par la Confédération.

2000 places de travail seront disponibles à la bibliothèque dès 2022, contre 900 aujourd’hui.

Articles en relation

Tous les ordis de la Banane ont été fracassés à la hache

Lausanne Un ou plusieurs individus ont pénétré dans la bibliothèque universitaire en brisant une vitre, dans la nuit de dimanche à lundi. Gros dégâts. Plus...

Le campus de l’UNIL veut réussir sa transition énergétique en 20 ans

Environnement L’Université de Lausanne se lance dans une politique audacieuse et plus rapide que les objectifs que se fixe le pays Plus...

Une nouvelle «Banane» sur le campus de l’UNIL

Concours L’Etat de Vaud a désigné les lauréats du concours d’architecture pour l’extension de la bibliothèque universitaire. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.